resultats sondage modelistes patronniers_TextileAddict

Suite à l’étude faite sur le métier de designer textile freelance en Avril 2018, nous nous intéressons maintenant aux professions de Styliste et de Modéliste freelance.

Acteurs incontournables de nos collections textiles, le styliste et le modéliste exercent des métiers plus ou moins connus et reconnus. A travers notre enquête, ils nous dévoilent les nombreuses facettes de leur profession et nous en disent plus sur leur environnement de travail, leurs compétences et les tarifs pratiqués.

Nous avons débuté notre étude par les Stylistes (voir les résultats), continuons avec les Modélistes et Patronniers. 27 d’entres eux nous ont partagé leurs modes de fonctionnement pour exercer en tant qu’indépendant ! Gros plan sur les chiffres concrets de ces métiers techniques freelance.

 

Profil du Modéliste / Patronnier français freelance

Maillon indispensable à toutes collections textiles, le modéliste, désigné aussi patronnier, met au point les patrons ou patronages des vêtement ou accessoires de mode, imaginés et dessinés par le styliste. Il complète son activité par la mise au point de dossiers techniques nécessaires à la mise en production industrielle des articles textiles et pourra assurer le suivi de production jusqu’à l’obtention du produit fini.

Ses compétences se distinguent de celles du styliste-modéliste qui propose une autre façon de faire les patrons avec du modélisme à plat (dessin technique dit “à plat”).

A lire : Styliste et Modéliste : quelle est la différence ?

 

Qui est le modéliste freelance type ?

D’après le sondage réalisé, le modéliste français indépendant type est une femme citadine entre 25 et 30 ans, habitant dans la région de Paris (devant la région de Lyon puis celle du Sud Ouest). Elle travaille depuis son domicile ou dans un bureau-atelier en tant qu’auto-entrepreneur depuis moins de 2 ans.

 

profil modeliste freelance_TextileAddictsondage réalisé par Textile Addict / 28-05-2019 / 27 modélistes indépendants ont répondu

 

Les modélistes se sont principalement formés dans l’enseignement supérieur avec l’obtention de diplômes niveau BTS, Licence et Master qui représentent près de 75% de l’ensemble des titres obtenus. 14,8% des modélistes ont un niveau Bac et Brevet de Technicien.

44,4% des modélistes formés ont suivi leur enseignement dans une école de mode privée contre 33,3% dans un lycée technique. La formation en alternance est aussi empruntée pour 11,1% d’entre eux. 7,4% des modélistes sont autodidactes et ont appris leur métier en pratiquant.

 

formations modeliste freelance_TextileAddictsondage réalisé par Textile Addict / 28-05-2019 / 27 modélistes indépendants ont répondu

 

Parmi les modélistes patronniers ayant répondu à l’enquête, 38% exercent leur activité depuis depuis leur domicile ou depuis leur bureau / atelier (ou dans un espace de coworking) (à 38%). Mobiles, 24% se déplacent dans les locaux de leurs clients.

Les modélistes se sont installés volontairement en tant qu’indépendant après avoir exercé dans le privé pour 70% d’entre eux et directement après leur études pour 12% des modélistes. 18% se sont ré-orientés dans le modélisme après avoir pratiqué dans un autre domaine de la mode.

La majorité des modélistes se tourne vers le statut de micro-entrepreneur (77% d’entre eux ont fait ce choix) et 17,6% ont créé leur société (SASU, SAS, EURL, SARL…). Quant aux autres, ils sont sous couveuse d’entreprise.

A lire : Modéliste freelance : Quel statut choisir pour entreprendre ?

 

A quoi ressemble l’activité du modéliste indépendant ?

Les modélistes interviennent en grande partie dans le domaine du vêtement, principalement féminin : le Prêt-à-porter représente 28% du marché et les pièces uniques et petites séries, 26,6% du marché.

Les autres demandes se font pour les accessoires de mode (foulards, accessoires cheveux…) (9%) ou pour les accessoires de puériculture (6,6%), pour la Haute-Couture (6%), la lingerie, les vêtements de sport et les vêtements techniques ou innovants, les vêtements spécialisés  (type médical, uniforme, armées, etc), pour le linge de lit, ou encore pour la maroquinerie.

 

client modeliste patronnier TextileAddictsondage réalisé par Textile Addict / 28-05-2019 / 27 modélistes indépendants ont répondu

 

Ces techniciens travaillent quasiment tous sur des étoffes chaîne et trame (pour 94% d’entre eux) et 70% des modélistes utilisent les matières floues, préférées à la maille (41% travaillent sur étoffes tricotées), aux tissus techniques, au cuir et à la fourrure.

Les modélistes français trouvent principalement leurs clients en France : La majorité de la clientèle est nationale avec une forte demande des TPE de moins de 10 salariés (qui représentent 48% des clients) et des PME-PMI (qui représentent 27,8% des clients). La demande des entreprises étrangères est quasi inexistante.

Les modélistes patronniers travaillent en grande partie pour des collections de créateurs indépendants (34% de sa clientèle) puis pour le haut de gamme (29,5%), le moyen de gamme (15,9%) et le luxe (13,2%).

La majorité des modélistes s’épanouissent dans leur activité et 41% la complètent de façon occasionnelle ou régulière par une autre activité : si ce choix est volontaire pour certains, il est en revanche subi par 22,2% de modélistes qui ne peuvent pas vivre de leur seule activité de modéliste. Ils sont également couturiers, enseignants de couture, consultants, artisans, quand d’autres se tournent vers des activités non artistiques.

 

activites complementaires modeliste freelance_TextileAddictsondage réalisé par Textile Addict / 28-05-2019 / 27 modélistes indépendants ont répondu

 

 

Quelles sont les prestations et les rémunérations du modéliste freelance ?

Ces techniciens proposent en grande partie :

  • des patronages (92,5% des modélistes proposent cette prestation),
  • des montages de toile (81,4% des modélistes proposent cette prestation),
  • des prototypages (70,5% des modélistes proposent cette prestation)
  • des moulages (63% des modélistes proposent cette prestation)
  • des fiches techniques (63% des modélistes proposent cette prestation)
  • des conseils et choix de tissus (63% des modélistes proposent cette prestation)
  • des confections (63% des modélistes proposent cette prestation)
  • des tableaux de mesures / gradations (52% des modélistes proposent cette prestation)
  • des suivis de production (29,5% des modélistes proposent cette prestation)
  • des digitalisations / enregistrement du modèle papier sur CAO (22,2% des modélistes proposent cette prestation)

 

Par an, un modéliste patronnier propose en moyenne, tous secteurs confondus :

  • 73 patronages
  • 42 montages de toile
  • 40 prototypages
  • 25 moulages
  • 26 fiches techniques
  • 34 conseils et choix de tissus
  • 77 produit confectionnés
  • 63 tableaux de mesures / gradations
  • 32 suivis de production
  • 24 digitalisations / enregistrement du modèle papier sur CAO

 

La numérisation n’est pas encore complètement adoptée par les modélistes patronniers qui préfèrent encore travailler sur papier plutôt que sur logiciel informatique. 100% des modélistes qui proposent le moulage travaillent “à la main”. 68% des patronages sont également fait sur papier. Les gradations sont quant à elle de plus en plus numérisées puisque 36% se font sur logiciels.

 

35,3% des modélistes proposent leurs prestations sous forme de packages ou de forfait à leur client. 23,5% appliquent un tarif horaire de 41€/heure en moyenne quand 23,5% optent pour la facture au détail (à l’article ou à la prestation). 14,7% facturent à la journée avec une moyenne de 239,30€/jour

Nous reviendrons plus en détail sur la tarification des différentes prestations proposées dans un prochain article (fourchettes de prix, prix moyens appliqués par produit ou prestation, forfaits couramment proposés, etc).

 

sondage réalisé par Textile Addict / 28-05-2019 / 27 modélistes indépendants ont répondu

 

 

Les contraintes rencontrées par le modéliste freelance

Comme pour toute activité freelance, le modéliste indépendant jongle entre liberté et contraintes. Ils nous révèlent les problématiques qu’ils rencontrent régulièrement.

Si la concurrence ne semble pas être un obstacle (pour 82% des interrogés), les modélistes indépendants souffrent principalement du manque de connaissance et de reconnaissance de leur métier. Ils font souvent face à l’incompréhension des clients au regard de leurs tarifs pratiqués. Ces derniers manquent parfois de lucidité sur les étapes et le temps de réalisation d’un travail de modélisme pour permettre la production du produit fini. Le métier de modéliste est souvent dévalorisé voire même jugé “inutile” aux yeux de certains clients, une réaction étonnante quand on sait qu’il faut parfois plusieurs semaines à un modéliste pour développer un modèle complexe !

Ce manque de discernement poussent certains modélistes à refuser les collaborations avec les jeunes créateurs ou particuliers non aguerris.

Les tarifs pratiqués, bien souvent imposés par les clients, sont jugés la plupart du temps insuffisants par les modélistes soumis aux fortes exigences de qualité, le tout dans des délais très courts. Sous pression, ils ressentent pour la plupart une dépréciation de leur travail non rémunéré à sa juste valeur au vue de l’énergie et du temps déployé. Ils regrettent également le manque de budget des jeunes créateurs qui représente 34% de leur clientèle. Certains dénoncent aussi les propositions de salariat déguisé de la part de certains clients.

 

contrainte modeliste freelance_TextileAddictsondage réalisé par Textile Addict / 28-05-2019 / 27 modélistes indépendants ont répondu

 

En collaboration régulière avec d’autres professionnels du secteur textile, certains modélistes regrettent un manque de connaissances et de formations de la part de certains stylistes. Par conséquent, ces derniers conçoivent des collections qui ne sont pas toujours réalisables en l’état, le modéliste devra alors pallier à ces lacunes et corriger, voire refaire, le développement du produit en s’appuyant sur l’idée initialement prévue par le styliste.

La précarité fait aussi partie intégrante de ce métier. Avec une irrégularité de travail durant l’année, certains indépendants rencontrent des difficultés à gérer leurs charges fixes et l’investissement (et entretien) dans leur matériel technique. Par conséquent, 22,2% des modélistes complètent involontairement leur activité par une autre (souvent non artistique).

 

 

Voilà la première partie des résultats de l’enquête Textile Addict consacrée aux modélistes et aux patronniers.

Pour suivre les prochains résultats (Prestations et tarifs proposés par les Modélistes) inscrivez-vous à notre newsletter :

 

Merci aux 27 modélistes et patronniers qui se sont impliqués dans cette enquête pour partager leur quotidien de professionnels indépendants de la mode !

 

 

Vous êtes modéliste et vous cherchez des clients ?

Inscrivez-vous en tant que Modéliste freelance sur notre service Textile Addict Freelance 100% dédié aux indépendants du textile mode et maison et trouvez vos prochaines missions !

 

 

A lire :

Résultats de l’étude sur les Stylistes de mode (et Stylistes-modélistes) freelance

Qu’est-ce qu’un modéliste freelance ?

 

0
Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

Pour tout renseignement contactez nous !

En cours d’envoi

©2019 TextileAddict

dolor massa ante. eleifend felis dolor. et, id, ut

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account