Le dessin d’une collection de mode : dessin à la main ou CAO ?

dessin mode_textileaddict

On imagine souvent le styliste un crayon à la main, en train d’imaginer des silhouettes ou des imprimés qui feront les tendances de demain. Mais de nos jours, la CAO, ou conception assistée par ordinateur, a détrôné le porte-mine chez la plupart des grands acteurs de la mode. Si les deux méthodes ont leurs avantages et leurs inconvénients, elles sont surtout complémentaires.

 

Le dessin à la main : une créativité sans limites

Ils sont souvent à l’origine des collections : des dessins de mode ou esquisses qui permettent de saisir en un clin d’œil l’ADN d’une marque ou d’entrevoir la patte unique d’un styliste. Dessiner à la main offre cet immense avantage qu’il suffit d’un carnet et d’un crayon pour figer une idée sur le papier, peu importe l’heure et l’endroit où l’inspiration jaillit. Le but d’un croquis, qu’il soit à main levée ou qu’il utilise des calques, c’est avant tout d’aider son équipe ou ses clients à comprendre l’esprit d’un modèle, de visualiser le plissé ou la matière qui feront du vêtement un faire-valoir pour qui le portera. Les planches au crayon sont celles qui permettent aux grands couturiers de donner vie à leurs collections avant même qu’on mette en route les machines à coudre. Mais quand il s’agit de passer du rêve à la réalité, la CAO n’a pas son pareil…

 

Du carnet de croquis aux balbutiements d’une collection de mode

 

 

La CAO ou l’optimisation du processus créatif

Le dessin à la main a effectivement ses limites, et une fois le plan de collection validé, le timing pour dessiner l’ensemble de la collection en vue de la rédaction des dossiers techniques est souvent serré. C’est à ce moment là que la CAO peut simplifier la vie du styliste! Son principal atout, c’est qu’elle fait gagner du temps. Elle permet notamment de créer facilement des gabarits, qui servent de base de travail pour dessiner des vêtements en respectant à coup sûr les proportions, de peaufiner le détail d’un col ou de colorier une robe imprimée en quelques clics. Si un modèle est décliné en plusieurs coloris, il suffit de le copier-coller pour en créer une nouvelle version. Si le plan de collection doit être modifié suite à une réunion, il est beaucoup plus simple de mettre à jour des dessins numériques que de retravailler des croquis existants ou d’en réaliser de nouveaux.

 

Plan de collection : le parcours complexe du vêtement

 

gabarits dessin mode_textileaddict

Pour vous aider dans la création de vos dessins de mode, nous vous proposons 3 gabarits de dessin de mode au format Illustrator :

  • 1 template .Ai de Tshirt
  • + 1 template .Ai de Chemise manches courtes
  • + 1 template .Ai de Chemise manches longues

 

Dessin à la main et CAO : l’art de combiner les techniques

Les collections peuvent être dessinées exclusivement avec la CAO : une bonne tablette tactile et un stylet permettent désormais de se rapprocher du niveau de détail qu’il serait possible d’obtenir sur papier. Mais la CAO peut également venir en complément d’une phase de travail manuel. Il est ainsi possible de croquer ses gabarits ou ses modèles à la main, puis de les scanner pour les importer dans un outil de CAO. L’ordinateur permettra alors d’y ajouter les imprimés ou les effets de matière beaucoup plus rapidement qu’en les coloriant à la main. Il faut garder en tête que l’un des objectifs de la CAO est de simplifier les étapes les plus chronophages ou rébarbatives pour les stylistes, pas de brider leur créativité.

 

Numériser son travail permet également de le partager plus facilement, que ce soit avec des collègues ou avec des fournisseurs par exemple. C’est pourquoi au moment de passer à la création des fiches techniques, qui servent de base de travail pour la confection des vêtements, la CAO est souvent privilégiée alors que le dessin à la main reste majoritairement cantonné aux tout premiers temps de l’élaboration d’une collection textile.

 

 

 

A lire :

La création d’une collection de vêtements (avec ou sans imprimés)

Croquis de mode et motif textile, comment faire ?

Les vignettes, premières idées d’une collection de mode

 

Elsa Laurent

Elsa Laurent

Designer dans l’industrie textile en habillement et en ameublement, je suis co-fondatrice de Textileaddict.me depuis 2017. J'aime partager mes connaissances et bons plans du textile mode et maison. Mon objectif : permettre aux acteurs du secteur de se mettre facilement en relation pour développer leurs projets.
Partager :
Share on facebook
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on twitter
Share on email