Le kimono, l’incontournable japonais

histoire du kimono japonais_TextileAddict

Le kimono, robe unisexe incontournable au Japon, est de toute évidence l’un des habits traditionnels les plus connus au monde ! Toujours très en vogue là-bas – même si l’importation des costumes et des robes a minimisé sa présence – c’est aussi un vêtement qui continue d’influencer les créateurs occidentaux. Retour sur une histoire ancestrale…

 

 

histoire du kimono_TextileAddict©Australian National Library  

 

 

Qu’est-ce qu’un kimono ?

Le kimono – 着物 – est une robe longue qui signifie littéralement « chose à porter » (ki = porter et mono = chose). Il s’agit d’une robe droite à manches longues et en forme de T qui descend jusqu’aux chevilles. Vêtement masculin et féminin, il est attaché par une ceinture (obi). Enfin, il se porte avec des chaussures traditionnelles et des chaussettes à bout fendu (tabi).

Traditionnellement, le kimono est confectionné dans une matière noble. La soie a longtemps été utilisée pour sa fabrication. Signe des temps, on le trouve désormais dans d’autres matières comme le coton et le lin

Aujourd’hui, le kimono est essentiellement porté lors des cérémonies officielles comme les mariages, les funérailles, la cérémonie du thé ou les remises de diplômes. Et même si l’on estime que moins d’un japonais sur deux possède de nos jours cette tenue traditionnelle, elle continue de faire leur fierté. Il faut dire que l’histoire de ce vêtement est ancrée dans l’histoire du pays… et quelle histoire !

                               

Ne pas confondre

Le kimono est souvent confondu avec le yukata et pourtant les deux vêtements sont différents. S’ils possèdent une même confection en forme de T, le yukata est une tenue estivale plus légère. Son nom signifie d’ailleurs “vêtement de bain”. Porté également par les hommes et par les femmes, le plus simple des vêtements japonais est généralement en coton ou en polyester

yukata_TextileAddict

     

 

Le kimono, toute une histoire !

À quand remonte l’origine du kimono ? Au VIIe siècle, lorsque le Japon était sous influence chinoise. À l’époque, il porte encore le nom de kosode. Chaque rang social avait alors son propre habit traditionnel. Puis, petit à petit, le kosode s’éloigne du style chinois pour devenir un vêtement plus raffiné et richement orné. 

Au cours de la période Heian (1100 – 1300) et la période Muromachi (1300 – 1600), le kosode évolue au rythme de la société japonaise et surtout il est de moins en moins considéré comme un sous-vêtement, mais comme un habit à part entière. Ainsi, le tissu utilisé est de plus en plus épais et lourd pour pouvoir être porté à l’extérieur. 

C’est finalement au XIIIe siècle que le terme de kimono apparaît. Au cours de la période Edo (1600 – 1800), les manches des kimonos vont s’allonger et le obi (la ceinture) va faire son apparition. En effet, le kimono est désormais porté sans pantalon, il faut donc trouver une manière de le tenir fermé ! Depuis le XIXe siècle, ce vêtement traditionnel a peu évolué, c’est d’ailleurs ce qui fait la fierté du peuple japonais.

 

 

Besoin des conseils d'un styliste ?

Inscrivez-vous sur la plateforme 100% freelances textiles de Textile Addict
et postulez aux missions de votre choix.

 

 

Bon à savoir

Le kimono est toujours plus long que la hauteur de la personne qui le porte. Eh oui, la longueur du vêtement est ajustée par un pli au niveau de la taille. Un pli qui est caché par la ceinture traditionnelle, le obi.

 

 

Petit à petit, le monde entier est lui aussi fasciné par cet habit traditionnel. Par exemple, on a tous en mémoire le kimono d’Obi-Wan Kenobi que portait le comédien Alec Guinness dans « Star Wars«  de Georges Lucas.

La cantatrice Maria Callas fait elle aussi sensation en portant un kimono traditionnel lors des représentations de l’opéra « Madame Butterfly«  de Puccini. Un opéra qui se déroule dans le Japon des années 1900.

 

histoire kimono japonais_TextileAddict©LucasFilms // ©MariaCallas // ©Victoria&AlbertMuseum

 

 

Une star actuelle ?

C’est un vêtement iconique et encore à la mode ! De la haute couture à la grande distribution, le kimono fait un retour en force sur les podiums et sur les étals de nos magasins. De Pull & Bear à Kiabi, en passant par les plus grands couturiers comme Dior ou encore Ermenegildo Zegna, le kimono fascine et offre de très jolies pièces pour les garde-robes aussi bien masculines que féminines.

 

histoire kimono japonais mode _TextileAddict©Ermenegildo Zegna  // ©Dior

 

 

Unisexe, le kimono a, vous le voyez, beaucoup évolué au fil des siècles. Habit traditionnel, il est désormais devenu une œuvre d’art que les amoureux de la mode et des podiums du monde entier s’arrachent !

 

 

À lire :

Tendance soleil levant : Le Japon, un motif de plaisir !

La teinture artisanale : la teinture à la réserve

 

 

Elsa Laurent

Elsa Laurent

Designer dans l’industrie textile en habillement et en ameublement, je suis co-fondatrice de Textileaddict.me depuis 2017. J'aime partager mes connaissances et bons plans du textile mode et maison. Mon objectif : permettre aux acteurs du secteur de se mettre facilement en relation pour développer leurs projets.
Partager :
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur email

Missions freelance

Inscription gratuite et rapide

Suivez-nous !


Articles récents

Salon partenaire

Texworld evolution paris textileaddict