Cocorico ! Le lin, fibre à la fois naturelle et écologique, est quasiment une exclusivité française puisque 75% de la production mondiale du lin textile (lin fibre) est hexagonale ! Produite en Normandie et dans les Hauts-de-France, cette plante aux plus de 200 espèces différentes est essentiellement utilisée dans l’industrie textile (90% de la production). Découvrons le lin, ses origines et son histoire, sans oublier son processus de fabrication, ses vertus et ses applications…

 

lin fibre_TextileAddict

 

Qu’est-ce que le lin ?

Le lin se présente sous l’aspect d’une tige unique qui peut atteindre un mètre de hauteur et sur laquelle se répartissent une centaine de feuilles. Le lin possède aussi une racine de près d’un mètre de profondeur.

Les côtes humides de Picardie, Normandie, Bretagne et Pas-de-Calais sont particulièrement adaptées à la culture du lin textile.

On notera aussi que le lin n’est pas seulement utilisé pour le textile puisque la fleur du lin oléagineux est porteuse de graines avec laquelle on fabrique de l’huile, très riche en oméga 3.

 

D’où vient le lin ?

Le lin est sans conteste la plus ancienne fibre du monde puisque les premières traces ont été découvertes il y a plus de 36 000 ans avant J.C. Des fragments qui ont été retrouvés en Géorgie, mais c’est ensuite dans la vallée du Nil que la production de lin se développe.

Son arrivée en Europe date du VIIIème siècle, ce sont les phéniciens qui l’introduisent en Grèce, en Italie, puis en France. C’est Charlemagne qui développe l’artisanat du lin en France, au point qu’il devient la fibre la plus utilisée du pays dès le IXème siècle.

Distancé ensuite par le coton, il retrouvera de son aura après la première guerre mondiale, relancé dans sa région de culture la plus propice, autour de la Manche. Désormais, le lin représente 75 000 hectares de culture en Europe dont 50% pour notre seule Normandie !

 

lin textile_TextileAddict

 

Le lin, une fibre écologique ?

Oui, le lin est le champion des fibres écologiques ! En effet, pendant sa pousse, sa culture demande très peu d’engrais et grâce à ses très longues racines, il n’a pas besoin d’irrigation. Plante résistante, elle a aussi besoin de 5 fois moins de pesticides que le coton. Et comme on utilise toute la plante, après ramassage, la terre est propre et sans déchets laissés au sol.

Encore besoin d’être convaincu que le lin participe à l’agriculture durable ? Eh bien, tous les constituants du lin étant biodégradables, les produits fabriqués à partir de cette plante sont aussi biodégradables !

Et le lin est aussi un bon élève environnemental lorsqu’il s’agit de le transformer…

 

 

le lin_TextileAddict

 

Comment transforme-t-on le lin ?

Après son arrachage (en juillet), la première phase totalement naturelle de la transformation du lin est le rouissage. Il s’agit de laisser le lin au sol et de permettre la dissociation des parties fibreuses de la plante grâce à l’alternance de pluie et de soleil. Une étape qui peut durer 2 semaines à 3 mois suivant les conditions climatiques. A la fin du rouissage, les pailles sont enroulées et stockées en attendant le teillage…

Le teillage consiste à extraire les fibres qui se trouvent dans l’enveloppe de la tige en bois. Pour cela, rien de mieux que de battre les plantes. Arrivées à l’usine, les fibres sont ensuite triées et peignées, c’est à dire qu’elles sont étirées sous forme de rubans afin d’être filées… ce ruban devient alors une mèche, puis un fil !

Là encore, pendant toutes ces étapes de transformation, le lin respecte l’environnement. Qu’il s’agisse du rouissage, du teillage, du peignage ou du filage, l’activité reste mécanique et non polluante. Ce n’est qu’au moment des teintures ; si elles ne sont pas naturelles ; que le lin peut perdre un peu de son caractère écologique, mais le label Oeko-tex permet d’indiquer au consommateur si le textile qu’il achète contient (ou pas) des produits toxiques !

Et si nous sommes les champions de la culture du lin et du teillage ; il existe encore une vingtaine d’entreprises de teillage en France qui transmettent la fibre peignée aux filatures. Avec seulement 2 filateurs en France, 80% de notre lin part ensuite en Chine pour être filé puis ré-importé pour être tissé !

 

retordage peignage lin_TextileAddictRetordage et peignage ©Safilin

 

Quelles sont les qualités d’un tissu en lin ?

Outre le fait d’être un tissu écologique, le lin a 4 autres grandes qualités :

1. C’est un tissu thermorégulateur. Il donne donc une sensation de fraîcheur en été et conserve la chaleur en hiver. Ainsi, le pur lin est très apprécié en draps de lit, en été comme en hiver.

2. Le lin est anallergique. C’est en effet une matière saine qui a une action bénéfique sur les affections dermatologiques et qui n’irrite pas la peau.

3. C’est aussi un tissu absorbant. Un tissu en lin peut absorber 20% d’humidité sans paraître humide et il sèche aussi très vite.

4.Enfin, le tissu en lin est très résistant. De plus, il ne peluche pas, ne se déforme pas et plus on le lave, plus il s’adoucit !

 

 

le lin histoire technique utilisation_TextileAddictLinge de lit en lin lavé ©La Redoute // planches de surf 100% lin ©Notox

 

Que fait-on avec du lin ?

Tissé avec différentes armures et matières aux propriétés variées ou tricoté avec des fils extrêmement fins et réguliers, le lin textile est évidemment beaucoup utilisé par l’industrie textile pour confectionner toutes sortes de produits et de vêtements : sac en toile de lin, pantalon, chemise, chaussures et linge de maison. Ecologique, il est très apprécié par tous ceux qui prônent une mode responsable.

Fibre solide et légère, l’industrie utilise aussi le lin pour absorber les vibrations, isoler ou renforcer d’autres matériaux. C’est ainsi que le secteur automobile s’en sert comme isolant, le secteur high-tech pour la fabrication de casques audio et l’industrie du sport pour fabriquer aussi bien des skis, des vélos, des raquettes de tennis ou des planches de surf…

 

 

Le lin, écologique et responsable, semble avoir toutes les vertus. Une de plus, le lin, à la fois souple et résistant, est même utilisé pour la fabrication des billets de banque !

On le sait donc à présent, l’argent a bien une l’odeur, celle du lin…

 

2+
Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

Pour tout renseignement contactez nous !

En cours d’envoi

©2019 TextileAddict

mi, Curabitur Aenean elementum ante. vulputate, Sed felis facilisis venenatis, elit.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account