Les tailles de vêtements : comment s’y retrouver?

 

Quand on lance une marque, le taillage des vêtements est un « détail » qu’il vaut mieux ne pas prendre à la légère. En effet, les tailles indiquées sur vos vêtements ne doivent en aucun cas être le fruit du hasard, au risque de voir les séances shopping de vos clients se transformer en véritable parcours du combattant… et de ruiner tous les efforts mis dans l’élaboration de votre collection.Voici le b.a-ba pour y voir plus clair.

 

La taille : un référentiel indispensable pour les clients

Le choix de la taille est un élément décisif dans la décision d’achat d’un vêtement. Cela est d’autant plus vrai que l’essor de la vente en ligne nous prive de plus en plus du traditionnel essayage avant le passage en caisse. Si les marques grand public peuvent se permettre de mettre en place des politiques de retour sans frais pour rassurer leurs clients, ce ne sera probablement pas votre cas si vous envisagez de vendre vos créations sur la toile. Comment s’y retrouver quand les tailles varient d’un pays à l’autre et donc d’une marque à l’autre ? En effet, les enseignes se basent généralement sur la morphologie moyenne constatée sur leur marché. Sans tomber dans le stéréotype, la cliente allemande est généralement plus grande que son homologue espagnole ou thaïlandaise. Les organismes de normalisation et les fédérations professionnelles des différents pays éditent généralement des barèmes de référence qui servent d’étalon aux marques.

 

 

taille vetement_textileaddicttableau de mesures ©Le vêtement féminin Tome 1 de esmod éditions

 

 

Besoin d'un modéliste freelance ?

Déposez gratuitement votre projet sur Textile Addict,
recevez des devis qualifiés et sélectionnez le prestataire idéal.

 

 

Comment définir son barème de tailles ?

Les normes internationales, qui prévalent aussi en France, préconisent de se baser directement sur les mesures du corps pour définir la taille des vêtements. Le groupement de normes ISO/TC 133 établit par exemple les principaux points de mesure du corps et la manière de bien procéder au relevé des mensurations. Cela permet de décrypter correctement les barèmes internationaux comme ceux des autres marques sur votre marché. Ces normes sont révisées régulièrement et traitent même désormais de l’essayage virtuel. Définissez les mesures souhaitées pour votre taille centrale, puis ajustez les autres tailles en définissant vos règles de gradation. Vos fournisseurs, votre atelier de confection ou une modéliste peuvent, au démarrage, vous aider dans cette étape si vous manquez d’expérience.

gradation vetement_textileaddictexemple de gradation d’un buste et d’une jupe ©le modélisme de mode tome 2 de Teresa Gilewska

 

Attention, il peut parfois être nécessaire d’adapter votre taillage sur certaines pièces en fonction de leur matière (A lire : Quel tissu choisir pour sa collection de mode ?). A mesures égales, un pantalon stretch sera sans doute plus confortable qu’une toile 100 % coton. Un essayage de votre collection avec un mannequin cabine reste un bon moyen de valider votre sizing sur chacun de vos modèles.

 

Quel tissu choisir pour sa collection de mode ?

Essayages et ajustements des vêtements d’une nouvelle collection

 

 

Les tailles : des chiffres ou des lettres ?

À ces mesures, on associe des tailles pour simplifier la lecture et servir de point de repère aux clients. Libre à vous d’utiliser le système français qui utilise des chiffres ou le système anglo-saxon basé sur des lettres. Les deux référentiels sont désormais largement répandus. La plupart des enseignes de prêt-à-porter françaises ont pris l’habitude de proposer des tailles de type S/M/L pour la maille et des tailles chiffrées pour le chaine et trame. C’est pourquoi on trouve plus de t-shirts en taille S qu’en taille 36. Mixer ces deux systèmes permet de réduire la grille à trois ou quatre tailles seulement sur les pièces en maille afin de faire des économies d’échelle et d’éviter de diluer les ventes. À l’inverse, des matières plus structurées nécessitent bien souvent un éventail de tailles assez large pour couvrir correctement toutes les morphologies. La preuve en est, lorsque vous prenez du poids, c’est souvent votre jean fétiche qui vous alerte le premier, pas votre sweatshirt préféré.

 

 

Entourez-vous d’un professionnel de la mode pour vous aidez à mettre au point votre collection : Passez votre annonce sur notre service 100% freelances textiles !

 

 

A lire :

La création d’une collection de vêtements (avec ou sans imprimés)

Comment créer sa marque textile : les 10 (bons) conseils

 

Elsa Laurent

Elsa Laurent

Designer dans l’industrie textile en habillement et en ameublement, je suis co-fondatrice de Textileaddict.me depuis 2017. J'aime partager mes connaissances et bons plans du textile mode et maison. Mon objectif : permettre aux acteurs du secteur de se mettre facilement en relation pour développer leurs projets.
Partager :
Share on facebook
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on twitter
Share on email