Vers une mode recyclable ?

mode recyclable_TextileAddict

©H&M

 

Et si, dans la mode comme dans beaucoup d’autres domaines, la pandémie de la covid-19 était l’occasion de repenser l’avenir ? Pour preuve, il semble que de nombreuses marques du secteur textile tentent désormais de mieux répondre aux aspirations des consommateurs qui, dans une grande majorité, réclament des produits plus respectueux de l’environnement et recyclables ! 

En effet, près de 2 Français sur 3 (65%) affirment désormais que l’engagement des marques en matière de développement durable constitue un critère de choix important au moment de leurs achats mode et habillement (sondage Ipsos pour C&A). 

 

Les enjeux du recyclage au sein du secteur textile et de la mode

 

Des exemples d’avancées concrètes

Afin d’éviter le greenwashing, cette stratégie marketing qui tente de donner une image plus verte aux marques sans réelle avancée notoire, l’une des solutions est de se tourner vers les solutions circulaires.

 

En France

Dans l’hexagone, l’engagement vers l’économie circulaire a pris un nouveau tournant ces dernières semaines avec la mise en place d’un accélérateur appelé Valorisation. A l’initiative de la Bpifrance, du ministère du travail et de la filière transformation et valorisation des déchets, l’accélérateur va aider ceux qui souhaitent se lancer réellement et efficacement dans le recyclage. 

Sur 12 mois, l’accompagnement sera intensif afin d’aider les entreprises à franchir le pas de l’économie circulaire. Les entreprises recevront des conseils et un diagnostic complet de leur situation, des sessions de formation en partenariat avec des grandes écoles et une mise en réseau grâce au carnet d’adresses de la banque publique d’investissement, Bpifrance.

L’objectif est clair : passer d’un modèle économique linéaire – fabriquer, consommer, jeter - à un modèle circulaire en prenant en compte le cycle de vie des produits, de leur éco-conception à la gestion des déchets, en passant par leur consommation (en limitant les gaspillages et la surconsommation) !

29 structures ont d’ores et déjà été retenues pour intégrer la structure, mais il est encore possible de candidater ici.

 

A l’international

A l’international, une marque comme H&M montre aussi sa volonté de se lancer dans une économie circulaire. En effet, la marque annonce l’installation d’un tout premier système de recyclage en magasin. Il est installé dans une boutique de Stockholm (Suède) et se prénomme : Looop !

Sa mission est de transformer les anciens vêtements en nouveaux vêtements en seulement quelques étapes. C’est une technologie mise au point par le Hong Kong Research Institute of Textiles and Apparel (HKRITA) en collaboration avec la Fondation H&M. Une invention qui devrait être rapidement brevetée afin d’aider l’industrie textile dans son ensemble à devenir plus circulaire. 

 

mode recyclable h&m_TextileAddict©H&M

 

Comment transformer les anciens vêtements en nouveaux vêtements avec la technologie Looop ? Voici les 8 étapes :

1. Nettoyage

Le vêtement est d’abord vaporisé d’ozone pour éliminer les microorganismes.

2. Déchiquetage

Le vêtement est ensuite déchiqueté en petites fibres de tissu.

3. Filtrage

Les fibres sont filtrées pour éliminer la saleté et un matériau extra vierge est ajouté pour les renforcer.

4. Cardage

Le mélange de fibres propres est redressé en une nappe de fibres puis tiré en rubans de fibres.

5. Doublage

Plusieurs rubans de fibres sont combinés pour créer des rubans encore plus résistants et plus épais.

6. Filature

Les rubans de fibres épais sont filés pour créer un fil individuel.

7. Retordage

Les fils individuels sont doublés et torsadés pour renforcer leur résistance.

8. Tricotage

Le fil est ensuite tricoté en nouveau vêtement.

En savoir plus sur la filature : Filature et filage : la préparation des fils 

 

Autre belle avancée, toujours en Suède, l’entreprise Tomba & Stadler vient d’ouvrir sa première usine de tri automatisé de textiles. C’est un centre qui sait désormais reconnaître les différentes fibres. L’usine peut trier plusieurs milliers de tonnes de vêtements par heure, une avancée gigantesque puisque, jusqu’à présent, ce tri ne pouvait se faire que manuellement. Cette invention démontre que le tri automatisé des textiles à l’échelle industrielle est désormais possible ! 

 

D’autres initiatives

A une moindre échelle, on retiendra quelques initiatives qui démontrent aussi une volonté de s’engager vers une consommation textile plus durable et circulaire : 

Petit Bateau a lancé une collecte des pièces usagées dans une dizaine de magasins avant de l’étendre à l’ensemble de son réseau. 

Les Galeries Lafayette s’engagent sur le local avec Go for good. En commercialisant dans leurs magasins en région des marques locales, l’objectif est de soutenir sur le long terme plus de 200 marques Made in France d’ici 2024.

Enfin, le groupe Etam propose à ses clientes de rapporter leurs soutien-gorges qui seront ensuite triés et recyclés. 

 

recyclage etam_TextileAddict©Etam

 

Des initiatives en direction des clients, mais les marques tentent aussi de sensibiliser leurs employés, c’est le cas de deux enseignes internationales :

Le groupe new-yorkais PVH Corp qui détient entre autres Calvin Klein et Tommy Hilfiger a lancé récemment un programme de formation intitulé Circularity 101 à destination de ses employés.

Même volonté pour la boutique en ligne londonienne Asos puisqu’elle a formé 200 membres de son équipe de design à l’éco-responsabilité en collaboration avec le prestigieux London College of Fashion. Une formation qui a donné naissance à une première collection de mode circulaire.

 

 

Autant d’exemples d’une prise de conscience environnementale des marques que l’on souhaite durable, dans tous les sens du terme ! Reste tout de même à convaincre tous les acteurs de la fast-fashion et, sur ce point, les consommateurs ont leur mot à dire en achetant des vêtements les plus responsables possible… 

 

Mode responsable : où trouver des marques éthiques ?

 

 

A lire :

Quelle est la différence entre mode éthique et mode durable ?

Quelles solutions les marques utilisent-elles pour limiter le gaspillage textile ?

Les enjeux du recyclage au sein du secteur textile et de la mode

 

Partager :
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur email
Elsa Laurent

Elsa Laurent

Designer dans l’industrie textile en habillement et en ameublement, je suis co-fondatrice de Textileaddict.me depuis 2017. J'aime partager mes connaissances et bons plans du textile mode et maison. Mon objectif : permettre aux acteurs du secteur de se mettre facilement en relation pour développer leurs projets.

Missions freelance

Inscription gratuite et rapide

Suivez-nous !


Articles récents

Salon partenaire

Texworld evolution paris textileaddict

Membres

Membres récemment actifs
Illustration du profil de Elsa Laurent
Illustration du profil de Sebastien
Illustration du profil de Delphine Vesque
Illustration du profil de Amandine
Illustration du profil de veronique errico
Illustration du profil de Philippe PORTER Photo
Illustration du profil de Augeré
Illustration du profil de catherine
Illustration du profil de marwa
Illustration du profil de Hacc
Illustration du profil de Ahmed khalil Hachemi
Illustration du profil de Eva GUGUIN
Illustration du profil de m.lechaplais@gmail.com
Illustration du profil de LiliZou
Illustration du profil de Victor Merlier
Illustration du profil de Alexie.b
Illustration du profil de Pauline
Illustration du profil de pb
Illustration du profil de mas
Illustration du profil de Jean-Paul