Tendance 2023 : la rayure

tendance rayure textile addict

De gauche à droite et de haut en bas : Tapis © Carpet Edition // Collection automne hiver 2023 ©Tommy Hilfiger // Collection Printemps Été 2023 ©Dior // Tapis ©cc-tapis // Boîte ©Maison Sarah Lavoine // Suspensions ©Established & Sons // Tapis Mackintosh ©Toulemonde Bochart // Coussin ©HKliving // Coussin ©Maison du monde

 

Jamais à bout de souffle, la tendance rayure réserve encore de belles envolées créatives. Saison après saison, ce motif textile sillonne l’art, les vêtements et la décoration intérieure en y apportant une belle énergie graphique. Retour sur la rayure avec, en ligne de mire, quelques idées inspirantes croisées ici et là…

 

 

La rayure dans les grandes lignes

 

Sa simplicité et son côté « arty » inspirent encore et toujours. En décoration, la rayure est indissociable de l’esprit « bord de mer », mais aussi du linge basque en lin ou des toiles de matelas à l’ancienne… Marinière, bayadère, craie ou tennis, classique ou exubérante, elle se prête à toutes les interprétations et se décline à l’infini. Cette reine des effets visuels attire l’attention, redoutablement efficace pour animer une composition graphique et structurer une création.

Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi. À l’époque médiévale, les textiles rayés marquent avant tout l’exclusion sociale d’individus considérés comme « peu fréquentables »… La rayure mettra quelques siècles à se débarrasser de cette aura négative. Avec la Révolution française, elle devient un symbole de liberté. Le motif intègre ensuite la tenue des marins, qui l’adoptent surtout pour renforcer leur visibilité. Associée plus largement aux activités nautiques et aux stations balnéaires, la rayure amorce sa phase de réhabilitation…

À la fin du XIXe siècle, tous les ingrédients sont réunis pour qu’elle devienne l’un des motifs les plus populaires. Belle revanche pour un pattern qui a eu longtemps mauvaise presse !

Durant tout le XXe siècle, nombre d’artistes, couturiers et créateurs s’approprient le motif rayé. Sous la patte de Coco Chanel – et plus tard, de Jean-Paul Gaultier -, la marinière devient iconique. Les petits pulls en maille de Sonia Rykiel confirment son potentiel esthétique. Dès lors, la rayure est une invitée permanente des collections de haute couture, de prêt-à-porter et de décoration.

Si son influence sur les tendances est plus ou moins marquée selon les périodes, sa présence dans la mode et dans le design n’en est pas moins constante. Elle reste un motif textile que les designers aiment travailler et réinventer. En témoignent ces pièces actuelles, soulignées de rayures… et pleines d’allure !

 

 

Un motif décoratif à haut potentiel

 

Oser la rayure en déco est toujours un pari risqué. Elle a pourtant toute sa place dans notre intérieur, du sol au plafond… pour peu que l’on prenne soin d’éviter l’accumulation !

 

Sous la forme d’une pièce forte, ou apposée par petites touches, elle participe à la mise en scène d’un espace, apportant relief et gaieté aux volumes. Elle se décline en noir et blanc cassé, pour composer un duo graphique élégant et jouer sur les effets d’optique. On la retrouve par exemple sur le tapis Foldings dessiné par Serena Confalonieri pour Carpet Editions, mais aussi sur le coussin carré Philemon chez Maisons du Monde.

 

Des lignes pures et géométriques, qui ne demandent qu’à être réchauffées par la douceur de teintes sourdes et veloutées : orangé, terre cuite, bleu grisé ou vert forêt… Commençons avec le sol, plus précisément avec le tapis Mackintosh, composé d’un patchwork de rayures à l’esprit nordique signé Toulemonde Bochart.

 

Dans la même veine, HK Living a le coussin idéal pour les après-midis pluvieux. Rectangulaire et de belles dimensions, il s’habille de velours à larges rayures obliques écrues et pêche, invitant à une moelleuse sérénité.

 

Chez CCTapis, les designers italiennes de Studiopepe rendent hommage à l’art abstrait, à l’esthétique des années 20 et aux célèbres motifs géométriques de l’artiste Sonia Delaunay. Sur fond écru, le tapis Hello Sonia déroule de larges bandes, rythmées par une alternance de fines rayures noires et de rectangles d’un vert profond.

 

Après le sol, quittons l’univers textile en douceur. Prenons de la hauteur avec les suspensions Filigrana Lights créés par Sebastian Wrong pour Established and sons. Aériennes, ces bulles de verre soufflé finement rayées de noir, de brun et d’orange s’installent en groupe, pour créer un nuage de lumière hypnotique.

 

La Maison Sarah Lavoine réserve, elle aussi, une place de choix à la rayure à travers différents objets déco : vases, coussins, boîtes laquées… Toujours avec chic et raffinement, comme le prouve la boîte ronde Harmonie, laquée à la main et cerclée de bandes noires, blanches et bleues.

 

 

La rayure dans les défilés

 

Sur des robes en tricot, des chemises et des polos tuniques oversized, Tommy Hillfiger détourne les rayures des collèges anglo-saxons et des universités américaines pour y apposer son monogramme brodé. Dans des mariages de couleurs classiques (bordeaux, jaune, vert, marine) ou plus inattendus, la rayure est omniprésente dans sa collection Printemps-Été 2023. Avec un objectif évident : attirer les regards, seule ou combinée avec d’autres motifs (tartan écossais, fleurs pop…)

 

Molly Goddard, quant à elle, la met en exergue avec des pièces de lingerie fluo à l’esprit swimwear, bien visibles sous de longues jupes volantées en tulle transparent.

 

Comme souvent, on observe plus de discrétion chez Dior, qui choisit d’afficher la rayure ton sur ton, dans des teintes grèges. Fin et longiligne, le motif souligne plusieurs modèles de robes chemises XXL ceinturées, mais aussi des bustiers corsets accompagnés de pantalons amples à taille élastiquée présentés durant le défilé PE 2023, placé sous la direction artistique de Maria Grazia Chiuri.

 

Force est de constater que la rayure exerce toujours son influence sur les tendances. Les rayures se suivent et ne se ressemblent pas, c’est d’ailleurs ce qui fait tout leur charme ! Plein de style et de fantaisie, ce pattern indémodable s’avère un véritable remède contre la morosité… et une inépuisable source d’inspiration !

 

 

 

Besoin d'un designer textile freelance ?

Déposez gratuitement votre projet sur Textile Addict,
recevez des devis qualifiés et sélectionnez le freelance idéal.

 

 

 

À lire :

Un motif, une histoire : la rayure marinière

Tendance : les couleurs printemps 2023

Pantone : Viva Magenta, la couleur 2023

 

Elsa Laurent

Elsa Laurent

Designer dans l’industrie textile en habillement et en ameublement, je suis co-fondatrice de Textileaddict.me depuis 2017. J'aime partager mes connaissances et bons plans du textile mode et maison. Mon objectif : permettre aux acteurs du secteur de se mettre facilement en relation pour développer leurs projets.

Missions freelance

Inscription gratuite et rapide

Rechercher

Suivez-nous !


Articles récents

Salon partenaire

Texworld evolution paris textileaddict