gravure des cadres_textileaddict

 

Dans le cadre d’une impression à cadre plat* (impression dit “à la lyonnaise”) ou d’une impression à cadre rotatif* (impression rotative ou au cylindre), le motif, destiné à être imprimé, doit d’abord être transféré sur le cylindre ou le cadre.

 

*le cadre plat

Le cadre plat est une toile tendue appelé écran, généralement en fibre polyester, qui est très résistante à l’abrasion.

L’armure de la toile est plus ou moins dense en fonction de l’étoffe à imprimer, du dessin à traiter selon qu’il est constitué d’aplats de couleur ou de finesses, de la consistance des pâtes d’impression et des paramètres de raclage de la pâte.

 

cadres-plats-graves-textileaddictcadres plats gravés

 

 

*le cadre rotatif

Le cadre rotatif est constitué d’un cylindre sans couture, en nickel pur dont les très fines parois sont perforées régulièrement sur toute la surface. Ce cylindre est rigidifié à ses extrémités par des embouts crantés en acier qui servent à son entraînement sur la machine.

 

cadres-rotatifs-graves-textileaddictcadres rotatifs gravés

 

 

Qu’est-ce que la gravure d’un cadre plat ou d’un cadre rotatif ?

Le dessin est transféré sur le cadre, après la séparation des couleurs. C’est ce qu’on appelle la gravure.

La gravure fait référence aux techniques du 19e siècle, où les dessins étaient gravés en creux dans des rouleaux de cuivre. Aujourd’hui le terme gravure est toujours utilisé même si la technique n’est plus la même.

La gravure est effectuée au sein d’entreprises de gravure par des opérateurs appelés graveurs.

Le report du dessin sur les cadres plats se faisait à l’origine manuellement à l’aide de vernis opaques qui obstruaient localement la toile. Les parties non vernies, constituant le dessin à imprimer, permettaient le passage de la pâte colorante à travers les interstices de la toile restés poreux.

 

A partir des années 50, la photogravure s’est peu à peu imposée sous des formes plus ou moins sophistiquées. La sérigraphie, qui est une impression manuelle, utilise ce procédé.

Le principe est le suivant :

  • Le cadre est enduit d’une pellicule de résine photosensible de chaque côté puis il est séché.
  • Le dessin imprimé sur un film transparent, appelé cliché, est plaqué contre la couche photosensible du cadre. Le cadre est ensuite exposé aux rayons lumineux. Les parties opaques du cliché arrêtent les rayons lumineux. Les parties transparentes du motif laisse passé les rayons qui durcit la couche photosensible.
  • Le cadre est ensuite dépouillé c’est-à-dire lavé à grandes eaux. Les parties de résine non durcies se désintègrent sous le jet d’eau et laissent apparaître les parties poreuses.
  • Après séchage, le cadre est vérifié sur une table lumineuse et les éventuels défauts sont rectifiés manuellement.
  • Le cadre est ensuite enduit d’un vernis protecteur destiné à le renforcer. Les interstices de la toile sont débouchés par aspiration et le vernis restant est polymérisé en étuve.

 

 

Retrouvez le procédé de la sérigraphie ici : La sérigraphie, des origines à la technique

 

serigraphie-textileaddict

 

 

Pour transférer le dessin à imprimer sur les cadres rotatifs, on peut utiliser les mêmes techniques de photogravure que pour les cadres plats. Il existe aussi aujourd’hui des procédés plus sophistiqués de gravure par rayons laser.

 

 

A quoi servent les cadres gravés?

Lorsque les cadres sont gravés, soit un cadre par couleur, la première pâte colorante est déposée dans le cadre et, à l’aide d’une racle, elle va s’infiltrer à travers les interstices de la toile sur le support textile.

Cette opération sera répétée autant de fois qu’il y a de couleurs. En règle générale, on imprime d’abord les couleurs des sertis puis les couleurs claires et ensuite les couleurs moyennes. Les couleurs foncées sont habituellement déposées en dernier avec un léger recouvrement des autres couleurs.

 

 

A lire :

L’impression au cadre plat dit “à la lyonnaise”

L’impression rotative / à cadre rotatif / au cylindre

La sérigraphie, des origines à la technique

La réduction et séparation des couleurs

 

0
Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

Pour tout renseignement contactez nous !

En cours d’envoi

©2021 TextileAddict

libero mattis vel, venenatis, vulputate, velit, ut Phasellus

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account