Fibre textile : le poil de chameau

chameau poil fibre_TextileAddict

 

Le poil de chameau est une fibre naturelle d’origine animale produite par les grands camélidés (chameaux ou dromadaires) présents dans la ceinture désertique et semi-aride d’Afrique et d’Asie Centrale. Leur laine est prélevée par tonte ou peignage. Ses propriétés et sa rareté en font un produit noble et précieux.

 

Une fibre naturelle ancienne

On recense au moins 20 millions de chameaux et dromadaires domestiques dans le monde, dont 1,5 million de chameaux de Bactriane en Mongolie, Chine et Turquie (d’après http://camelides.cirad.fr/). Ces grands camélidés sont élevés pour leur lait, leur viande et leur cuir, mais aussi en tant qu’animal de trait ou monture. En Afrique et en Asie, le poil de chameau est une fibre textile traditionnelle que l’on travaille encore de manière artisanale pour la confection de burnous, tentes berbères ou draperies. 

L’Europe a découvert cette fibre à l’époque des croisades, grâce aux échanges commerciaux avec l’Orient, mais les tissus en poil de chameau n’ont été réellement valorisés qu’à partir du milieu du XIXe siècle. On leur doit les termes « camel » ou « poil de chameau », employés pour désigner une couleur brun-beige. 

Aujourd’hui, le poil de chameau appartient à la famille des matières naturelles haut de gamme, au même titre que le cachemire, la laine de yack ou l’alpaga. 

 

Poil de chameau, poil de dromadaire, quelle différence ?

Le nombre de bosses n’est pas la seule chose qui différencie le chameau et le dromadaire : le chameau vit en Asie Centrale, alors que le dromadaire habite dans les déserts chauds du continent africain. L’un comme l’autre sont adaptés aux climats désertiques et aux écarts de température. Leur toison a une fonction isolante, elle est constituée de 2 types de poils : 

– une couche supérieure de poils longs, raides et irréguliers. Ce poil de couverture est appelé « jarre« .

– une couche inférieure, composée d’un duvet fin et soyeux.

Le chameau et le dromadaire n’étant pas confrontés au même climat (plus froid en Asie Centrale qu’en Afrique), ils n’ont pas la même qualité de toison. Celle des chameaux de Mongolie (chameaux de Bactriane) est à la fois plus douce, plus fine et plus abondante que celle des chameaux d’Afrique (dromadaires). 

 

Récolte et transformation

Selon la méthode (tonte ou peignage) on récupère seulement le duvet, ou l’ensemble de la toison.

En Afrique du Nord et subsaharienne, entre 1 kg et 3 kg de poil sont prélevés sur les dromadaires par peignage en période de mue.

En Mongolie, au Kazakhstan, au Turkménistan ou en Inde, les chameaux sont tondus chaque année et permettent d’obtenir entre 5 kg et 8 kg de poil. La tonte peut être manuelle ou mécanisée.

Après récolte, le poil est trié, nettoyé et dégraissé avant d’être filé. 

La couleur naturelle du poil de chameau est le brun-rouge. Les fibres blanches sont assez rares, mais très prisées. La teinture est généralement évitée pour que le poil conserve toutes ses propriétés. 

 

Propriétés du poil de chameau

antistatique (repousse la poussière)

– pouvoir d’isolation thermique exceptionnel dû à sa structure évidée. 

 

Applications 

Utilisé seul ou mélangé avec d’autres fibres naturelles (soie, laine…), le duvet de chameau entre dans la composition de vêtements et accessoires en maille ou en drap de laine (manteaux, tailleurs, pulls, écharpes…) mais aussi de laine à tricoter, de couvertures ou de tapis. 

Les jarres sont parfois exploitées dans le domaine de l’industrie : courroies de machines, etc. 

 

 

 

A lire :

Les fibres naturelles

Les fibres textiles et leur classification

Fibre textile : le poil de chèvre (Cahemire et Mohair)

 

Elsa Laurent

Elsa Laurent

Designer dans l’industrie textile en habillement et en ameublement, je suis co-fondatrice de Textileaddict.me depuis 2017. J'aime partager mes connaissances et bons plans du textile mode et maison. Mon objectif : permettre aux acteurs du secteur de se mettre facilement en relation pour développer leurs projets.
Partager :
Share on facebook
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on twitter
Share on email

Articles connexes