Comment réussir le sourcing de sa collection textile ?

sourcing_textileaddict

Le choix des fournisseurs qui vont contribuer à la réalisation de votre collection est crucial ! Les moodboards les plus aboutis et les croquis les plus soignés ne valent rien si au moment de passer à la réalisation, vous vous rendez compte qu’il est impossible de trouver le tissu de vos rêves ou de faire réaliser le plissé ou la broderie de votre produit phare… Alors comment faire pour mettre toutes les chances de vote côté ? L’article qui va suivre devrait vous intéresser.

 

Qu’est-ce que le sourcing ?

Le sourcing englobe généralement l’ensemble des étapes qui permettent de sélectionner les fournisseurs et fabricants capables de réaliser vos produits ou de vous approvisionner en tissus, fils ou mercerie une étape indispensable pour donner vie à vos collections.

Votre stratégie de sourcing doit être mûrement réfléchie et correspondre à l’ADN de votre marque. Si vous souhaitez communiquer sur des valeurs éthiques ou environnementales, inclure des matières issues d’une production biologique ou privilégier des fournisseurs locaux peuvent avoir du sens. La marque Le Slip Français a par exemple fait de sa production made in France son fer de lance, et va jusqu’à affirmer que les sous-vêtements ne sont jamais produits à plus de 250km de chez leurs clients grâce un réseau de fabricants implantés partout sur le territoire.

De même, une fabrication artisanale ou une production industrielle ne racontent pas la même histoire, et elles n’ont pas non plus le même coût. Le sourcing c’est avant tout l’art et la manière de faire produire vos modèles au bon endroit et au bon prix.

 

Où et comment trouver des fournisseurs ?

Quand on se lance dans la création d’une collection, le sourcing est une étape qui peut s’avérer chronophage. Contrairement aux grandes enseignes qui font évoluer leur parc de fournisseurs à la marge, il vous faudra tout construire.

Vous pouvez prospecter sur internet, vous lancer dans un voyage de sourcing ou dans une séance de porte à porte si vous avez déjà identifié votre zone de production, mais les salons professionnels restent l’un des moyens les plus efficaces et le plus économique de rencontrer un grand nombre de fournisseurs sur une période courte.

Première Vision ou Texworld Paris pour la mode ou les tissus et imprimés, Playtime pour l’univers enfant, Interfillière pour la lingerie et le bain, les salons italiens comme MICAM pour la chaussure, Pure pour les accessoires, Pitti filati pour les fils, Maison et Objets pour la décoration ou le linge de maison, il y en a forcément un qui correspond à vos besoins. Vous pouvez retrouver tous les salons et les dates à ne pas manquer dans la rubrique « Salons textile » de Textile Addict.

Chaque pays a généralement un savoir faire particulier : broderie et passementerie en Inde, denim en Turquie, jersey ou chaussures au Portugal, tissu de grande qualité en Italie… Ceux qui cherchent des délais d’approvisionnement courts ou la possibilité de réassortir rapidement leurs best-sellers se tourneront plutôt vers l’Europe, alors que ceux pour qui le prix est un facteur important regarderont peut-être du côté du Bengladesh, deuxième pays exportateur de vêtements. Les salons permettent de rencontrer des fournisseurs des quatre coins du monde sans avoir à sortir votre passeport.

 

 

Besoin des conseils d'un spécialiste textile ?

Déposez gratuitement votre projet sur Textile Addict,
recevez des devis qualifiés et sélectionnez le prestataire idéal.

 

 

Comment s’organiser pour réussir son sourcing ?

Démarrez la recherche de fournisseurs le plus tôt possible, en parallèle de votre processus de création. Dès que vous aurez trouvé ceux qui vous intéressent, n’hésitez pas à leur demander des échantillons et à les questionner sur leurs conditions commerciales. Cela vous donnera un premier aperçu de leur façon de travailler. Echanger au quotidien avec un fournisseur réactif et force de proposition est plus prometteur que de passer ses journées à le relancer par email dans l’espoir d’obtenir une réponse. De plus, avant d’envisager de placer tout ou partie de votre collection entre les mains d’un fournisseur, il est impératif de vous renseigner sur certains points : délais de production et conditions de paiement doivent par exemple être pris en compte et correspondre à votre stratégie. Questionnez-les aussi sur le MOQ (minimum order quantity) qui équivaut à la volumétrie minimale en dessous de laquelle ils refuseront de lancer une production. Si vous envisagez de commander 50 pièces, il y a peu de chances que des usines qui travaillent pour des retailers soient intéressées…

Enfin, dès que vous aurez défini votre gamme de produits, attaquez la création de vos dossiers de sourcing afin de les envoyer aux fournisseurs que vous aurez sélectionnés. A partir de ce document, ils pourront, en fonction de la complexité du modèle, démarrer la production de vos échantillons ou de vos prototypes.

 

Comment créer un dossier de sourcing ?

Le dossier de sourcing est l’équivalent d’une notice de montage pour votre fournisseur. Il doit y trouver toutes les informations utiles pour réaliser le modèle que vous lui avez confié. C’est aussi un bon moyen de vous assurer que votre fournisseur comprendra ce que vous attendez de lui. En effet, si vous sourcez à l’étranger, il y a de fortes chances que vos fournisseurs ne parlent pas le français. Maîtriser les rudiments de la langue de Shakespeare et accompagner vos demandes de dossiers complets et en anglais est donc un vrai plus !

Vous devrez créer autant de dossiers de sourcing que de modèles dans votre collection. Intégrez-y les informations utiles: mesures pour votre taille de référence, gradations, grammage attendu, échantillons des tissus envisagés ou déjà validés avec le fournisseur ou encore détails relatifs aux fermetures ou au placement des imprimés. Mieux vaut ne rien laisser au hasard. Pour les modèles les plus complexes, joignez un patron, voire, si cela est nécessaire, une maquette en 3D qui permette de visualiser le volume ou les proportions. De même, pour certains produits comme par exemple ceux destinés aux jeunes enfants, il peut y avoir des normes à respecter. Renseignez-vous et faites par exemple figurer sur le dossier que le cordon de la capuche doit être fixé au vêtement. Plus le dossier est précis, moins vous risquez de mauvaises surprises pendant ou après la production.

 

Si ce n’est pas encore fait, il est temps de vous lancer dans l’aventure du sourcing !

 

 

A lire :

Sourcing : Quels salons professionnels visiter pour sa collection de mode et accessoires ?

Quelle région choisir pour le sourcing de sa collection de mode en France ?

La création d’une collection de vêtements (avec ou sans imprimés)

Les dessous de la confection d’une collection textile

 

Elsa Laurent

Elsa Laurent

Designer dans l’industrie textile en habillement et en ameublement, je suis co-fondatrice de Textileaddict.me depuis 2017. J'aime partager mes connaissances et bons plans du textile mode et maison. Mon objectif : permettre aux acteurs du secteur de se mettre facilement en relation pour développer leurs projets.
Partager :
Share on facebook
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on twitter
Share on email