Réussir son entretien d’embauche dans le secteur mode et textile 

entretien embauche_TextileAddict

Vos CV et lettre de motivation ont su convaincre le recruteur que vous étiez peut-être la personne idéale pour ce job, la date d’entretien est fixée et vous êtes totalement flippé à l’idée de ce rendez-vous : no stress ! L’entretien d’embauche dans le secteur mode et textile est une épreuve redoutée, mais accessible pour celui qui s’y prépare consciencieusement. Coaching express pour briller lors de votre entretien dans la mode.

 

 

Comment bien se préparer avant un entretien d’embauche

 

1/ Connaître l’entreprise

Avant de penser à votre propre présentation, soyez incollable sur l’entreprise ! Utilisez tous les supports à votre disposition (site, blog, réseaux, avis, newsletter, appli) pour mieux comprendre son environnement, ses missions, ses valeurs, le marché et ses concurrents… Le but est de pouvoir échanger de manière fluide avec le recruteur. À vous de le convaincre que vous n’avez pas postulé par hasard, que vous connaissez parfaitement l’entreprise, et que vos qualités et compétences sont en adéquation avec le profil recherché.

Décortiquez la fiche de poste et trouvez pour chaque tâche énumérée un argument percutant, une expérience personnelle en lien direct avec la mission citée. 

 

 

2/ Préparer des questions/réponses

Lors d’un entretien d’embauche, vous serez soumis à certaines questions, mais l’employeur vous donnera également l’occasion d’en poser. Ne soyez pas pris au dépourvu, anticipez certaines réponses et préparez quelques questions pertinentes à lui poser.

 

Exemple de questions : 

– Quelles sont les stratégies de l’entreprise à court, moyen ou long terme ?

– Envisagez-vous un développement à l’international ?

– Quelles sont vos attentes par rapport à ce poste ? Est-ce une création de poste, un remplacement ? Quelles sont les principales missions afférentes au poste à pourvoir ?

– Existe-t-il des perspectives d’évolution ? 

 

La préparation aux réponses : d’autres questions sont récurrentes, qu’elles soient généralistes ou spécifiques au secteur de la mode et du textile, commencez à bâtir vos réponses.

– Pouvez-vous vous présenter ? Soignez votre présentation et argumentez sur votre expérience en lien avec le poste (scolarité/stage/expérience professionnelle).

– Quels sont vos points forts et vos points faibles ? Soyez honnête mais tentez de transformer vos défauts en qualités potentielles par rapport au profil attendu (curiosité, obstination, goût du challenge…)

– Qu’est-ce qui vous inspire ? Avec un budget de 1 000 €, quel styliste aurait vos faveurs ?

Gardez toujours en tête l’emploi pour lequel vous postulez et soyez clair et concis dans vos réponses.

 

 

3/ Organiser son portfolio

Dans un poste lié à la mode ou au textile, le portfolio est aussi important que le CV. Il reflète le savoir-faire, les expériences pro ou les stages, mais incarne aussi la personnalité et le potentiel de chaque designer. Apportez-y un soin tout particulier ! Il retrace les projets sur lesquels vous avez déjà travaillé, du concept initial au modèle final, il synthétise vos compétences techniques et créatives.

Sélectionnez son contenu selon vos aptitudes et les valeurs de l’entreprise. Joignez les documents permettant de visualiser chronologiquement l’évolution du projet lié à un vêtement, un accessoire ou une collection. Des esquisses au moodboard, variez les supports, insérez des croquis (maniabilité du crayon), des dessins techniques (maîtrise du logiciel CAO), ainsi que des photos de la réalisation finale (aboutissement du projet).

Optez pour une présentation inversée (du plus récent au plus ancien) afin que le portfolio soit plus facilement lisible.

 

 

4/ Mener l’enquête

Renseignez-vous sur votre interlocuteur et tentez de glaner un maximum d’informations sur son parcours professionnel. Il a votre CV en mains ? Tentez d’obtenir le sien pour apprendre à mieux le connaître. Visionnez son profil LinkedIn, vous vous découvrirez peut être des points communs à évoquer lors de l’entretien, rien de tel pour créer une bonne alchimie et marquer des points.

Ne misez pas uniquement sur le GPS ou Google Maps : repérez l’adresse exacte de l’entretien d’embauche, évaluez le temps de trajet et prévoyez l’imprévisible en vous laissant une marge sur le timing.

 

 

5/ Soigner son apparence physique

Vous postulez pour décrocher un poste dans la mode, secteur du paraître par excellence, vous devez faire bonne impression dès les premières secondes. Optez pour une tenue adaptée, ni trop guindée ni trop détendue, un maquillage léger et une coiffure naturelle. Essayez de vous renseigner en amont sur le dress code de l’entreprise et n’enfilez votre tenue qu’à la dernière minute. Une tache accidentelle est vite arrivée et elle pourrait vous déstabiliser au moment de partir…

 

 

Le jour J de l’entretien d’embauche

 

Avant de claquer la porte de chez vous, checkez que vous êtes bien en possession de votre portfolio, d’exemplaires de CV supplémentaires, d’un bloc-notes et d’un stylo.

Soyez à l’heure, et même en avance ! La ponctualité est un gage de sérieux. Si malheureusement un imprévu survenait, prévenez immédiatement le futur employeur de votre retard.

Arrivez confiant et souriant lors de l’entretien. Regardez l’employeur dans les yeux, serrez-lui la main fermement, et tentez d’instaurer un dialogue fluide. EPS (Écoute, Posture et Sourire) seront les maîtres mots car au-delà de l’échange verbal, la posture et le langage corporel seront passés au scanner. Si vous souhaitez approfondir votre connaissance de la communication non verbale, documentez-vous sur cette science spécifique, la synergologie. Non seulement vous apprendrez des erreurs à ne pas commettre, mais vous pourrez décrypter plus facilement les pensées de vos interlocuteurs.

Prenez des notes, elles attestent de votre concentration et de votre intérêt. Elles vous permettront également de demander des précisions ou formuler des questions en fin d’entretien.

Ne vous montrez pas trop bavard, un temps est imparti à chaque candidat. Ne bâclez pas non plus les dernières minutes, elles sont tout aussi importantes que les premières. Ne partez pas sans vous renseigner sur la suite du processus de recrutement (autres étapes, deuxième entretien, calendrier de sélection…) Remerciez votre interlocuteur et… croisez les doigts !

 

 

Après l’entretien d’embauche

 

En sortant de l’entretien, vous pourrez envoyer au recruteur un mail de remerciement. Mais bien qu’il soit tentant de le relancer, ne le harcelez pas et tenez-vous en à la procédure de suivi prévue.

Ne vous découragez pas si vous n’obtenez pas un retour rapide, un recrutement s’avère parfois plus long que prévu. Si vous n’avez toujours pas de réponse à échéance annoncée, vous pourrez le recontacter à ce moment-là. Demandez un feedback : qu’il soit positif ou négatif, les explications sont toujours constructives pour les fois suivantes. 

 

Chaque entretien étant différent, apprenez à jouer les caméléons tout en restant le plus naturel possible : l’adaptabilité et le sourire sont toujours payants !

 

 

 

Besoin de missions freelance ?

Inscrivez-vous sur la plateforme 100% freelances textile de Textile Addict
et postulez aux missions de votre choix.

 

 

 

 

À lire :

Mode et textile : comment décrocher un job lors des salons ?

De l’art à la manière : quelles solutions pour présenter (et vendre) vos motifs textile ?

Où et comment vendre ses premiers motifs : checklist pour bien s’y préparer

 

Elsa Laurent

Elsa Laurent

Designer dans l’industrie textile en habillement et en ameublement, je suis co-fondatrice de Textileaddict.me depuis 2017. J'aime partager mes connaissances et bons plans du textile mode et maison. Mon objectif : permettre aux acteurs du secteur de se mettre facilement en relation pour développer leurs projets.

Missions freelance

Inscription gratuite et rapide

Rechercher

Suivez-nous !


Articles récents

Salon partenaire

Texworld evolution paris textileaddict