Combien coûte une maquette, un dessin textile ?

prix d'une maquette textileaddict

[mise à jour juillet 2023]

Le métier de designer textile et surface consiste en grande partie à créer des maquettes textile (que l’on nomme également dessins textile). La plupart des designers conçoivent des dessins réalisés sur commande (motifs sur-mesure commandés par le client) et des dessins pour leur propre collection qu’ils vendront sur catalogue (motifs prêts à être achetés par les clients). Concrètement, 55% des maquettes crées* par les designers sont mises en vente de cette manière. A quels prix sont proposées ces motifs prêts à être achetés ? C’est une question à laquelle 70 designers textile et surface indépendants français ont répondu pour l’enquête Textile Addict sur les tarifs d’une maquette textile menée en juin 2023. Les résultats de cette enquête actualisent ceux qui avaient été obtenus en 2018 auprès de 81 designers, ce qui permet également de faire un comparatif de l’évolution des tarifs pratiqués dans ce secteur depuis 5 ans. D’ailleurs, 71% des sondés indiquent que leurs tarifs ont évolué à la hausse depuis 2018 (pour 27% des sondés, leurs tarifs n’ont pas évolué).

 

 

Le prix d’une maquette textile

Le prix d’une maquette textile diffère selon l’usage : mode et habillement (lifestyle, casual, streatwear, lingerie, balnéaire, accessoires, etc), tissus d’ameublement, linge de maison (linge de lit, linge de bain, etc), art de la table (nappe, linge de table, vaisselle, etc), décoration et articles prêt-à-poser (coussin, rideaux, luminaires, etc), revêtements pour murs et sols (sols Vinyle, mosaïques, papier peint, panoramique, etc), industrie automobile, papeterie et carterie (carnet, accessoires de bureau, cartes de correspondance, etc), packaging et communication visuelle (site web, publicité, affiche, etc).

Son prix varie aussi en fonction de sont type de répétition. Un motif all-over au raccord aura souvent un tarif plus élevé qu’un motif placé (motif sans répétition).

Suite à notre étude, 70 designers textile et surface indépendants français ont indiqué leurs tarifs appliqués suivant les domaines d’application. Dans les faits, les écarts de prix sont très importants mais un tarif moyen s’en dégage. Par exemple la fourchette de prix recensée pour la vente d’un dessin allover en habillement va de 300 à 700€, Toutefois les tarifs les plus cités, 51% des réponses, sont fixés entre 500 et 550€ par dessin.

 

tarifs maquette textileaddict partie1

tarifs maquette textileaddict partie2

tarifs maquette textileaddict partie3

 sondage réalisé par Textile Addict / juin 2023 / 70 designers textile indépendants ont répondu

 

En mode et habillement, le tarif pour un motif all-over varie entre 500/550 € (contre 400/450 € en 2018) pour une proposition simple et plus si elle est plus complexe (par exemple : ajout d’un motif placé, de coordonnés, de coloris, etc). Un motif placé sera proposé en moyenne à 450€.

En décoration et ameublement (tissu d’ameublement et linge de lit), le prix est fixé en moyenne à 740€ avec une tendance forte entre 800/850 € (contre 600/700 euros en 2018) pour un motif all-over au raccord. Ce tarif plus élevé qu’en mode s’explique par une durée de vente plus longue du dessin en décoration qu’en habillement. La maquette est généralement plus grande dans la décoration, le rapport de dessin couramment utilisé est de 64 x 68 cm.

 

Pour résumer, d’après ce sondage, les tarifs les plus pratiqués dans chaque domaine sont les suivant :

  • Mode et habillement : entre 500 et 550€ pour un motif all-over (contre 400 / 450€ en 2018) / 450€ en moyenne pour un motif placé
  • Tissu d’ameublement : entre 800 et 850€ pour un motif all-over (contre entre 600 et 650€ en 2018) / 640€ en moyenne pour un motif placé
  • Linge de lit : entre 800 et 850€ pour un motif all-over (en moyenne 740€) / 660€ en moyenne pour un motif placé
  • Art de la table : entre 550 et 800€ pour un motif all-over (contre 400 / 450€ en 2018) / 590€ en moyenne pour un motif placé
  • Prêt-à-poser / objet de décoration : 650€ en moyenne pour un motif all-over / 590€ en moyenne pour un motif placé
  • Revêtements (murs et sols) : entre 800 et 900€ pour un motif all-over (contre 500 / 800€ en 2018) / 840€ en moyenne pour un motif placé et une moyenne de 1200€ pour un panoramique
  • Industrie automobile : 850€ en moyenne pour un motif all-over (contre 800€ en moyenne en 2018) / 810€ en moyenne pour un motif placé
  • Papeterie : entre 500 et 600€ pour un motif all-over (contre 300 / 500€ en 2018) /460€ en moyenne pour un motif placé
  • Packaging et communication : 580€ en moyenne pour un motif all-over / 540€ en moyenne pour un motif placé

 

 

 

La cession de droits

Lorsque le dessinateur vend une maquette, il cède les droits pour un ou plusieurs usages (exemple pour un vêtement homme, des accessoires enfants, un linge de lit, secteur cuisine, etc), pour un territoire, pour une durée et pour une rémunération.

D’après les designers sondés en 2018, beaucoup d’entre eux reconnaissaient une grande difficulté à négocier une cession de droits, même avec un contrat type, puisque le designer doit faire face à la réticence du client (procédure non habituelle ou simple refus). D’ailleurs, 75% des répondants cédaient totalement leurs droits à la demande de leurs clients. Lors des débats menés pendant la table ronde réunissant les designers, il avait été précisé qu’appliquer la cession des droits demande énormément de rigueur et de temps pour assurer un suivi de l’utilisation de son dessin avec le client.

5 ans plus tard, le marché a évolué puisqu’ils ne sont plus que 41% a céder totalement leurs droits tout le temps ou souvent. Les raisons sont variées : 36% d’entres eux le font sous la pression du client, 22% ne veulent pas avoir à se soucier du suivi, 22% préfèrent ne pas avoir à rentrer en négociation avec leur client, 16% estiment juste de vendre de cette façon (juste prix) et enfin pour 4% d’entres eux, céder totalement leurs droits est un argument de vente pour vendre à un tarif plus important.

44% des designers affirment faire systématiquement une cession partielle de leurs droits (et 15% cèdent leurs droits partiellement la plupart du temps) pour un usage, pour un territoire, pour une durée et pour une rémunération.

En pratique, 58% des designers cèdent leurs droits pour un seul usage (mode, ameublement, déco, arts de la table, revêtements, etc). Les autres préfèrent céder leurs droits systématiquement pour plusieurs usages.  Certains sondés précisent faire au cas par cas et adapter leur cession de droits en fonction du client. Avec une large majorité, 81%, des designers cèdent leurs droits pour plusieurs territoires. Avec une très nette préférence pour le monde entier, l’Europe est parfois précisée pour certains. Enfin, 68% des sondés cèdent leurs droits pour une durée limitée de 2 à 10 ans suivant les designers. La durée mise en place est de 3,6 ans en moyenne et plus précisément de 2,8 ans en mode (et accessoires) et de 4,6 ans pour la maison/ameublement (linge de lit / déco / revêtements muraux)

 

tarifs maquette textileaddict sondage réalisé par Textile Addict / juin 2023 / 70 designers textile indépendants ont répondu

 

En plus de la rémunération fixe, il est également possible de négocier des royalties liées directement à la l’exploitation du motif (une rémunération proportionnelle aux recettes provenant de la vente ou de l’exploitation de l’œuvre). Toujours d’après le sondage de 2023, 80% des designers déclare ne pas négocier de royalties sur les ventes générées en plus du prix fixe de leur maquette et pour la grande majorité des 20% restants, cela n’arrive que très rarement. Il en ressort que les designers préfèrent proposer soit une rémunération fixe (vente de la maquette à prix unique), soit une rémunération sous forme de royalties sur les ventes générées.

Les royalties demandées par les designers qui ont eu recourt à cette pratique s’élèvent en moyenne à 9% du montant des ventes générées avec une fourchette allant de 2% à 38%. Néanmoins, ces données sont à prendre avec précaution car il est difficile de distinguer si ces royalties sont additionnées au prix fixe de la maquette ou si la vente se fait sous forme de royalties uniquement. Certains des designers qui proposent une rémunération sous forme de royalties calculent le pourcentage en fonction de la quantité produite par le client ou de l’objectif de production. A noter également qu’il arrive que certains clients proposent un % sur les ventes générées plus ou moins important contre une baisse du tarif fixe.

 

 

En savoir plus sur Les droits d’auteur et cession de droits

 

 

 

Besoin d'un designer textile freelance ?

Déposez gratuitement votre projet sur Textile Addict,
recevez des devis qualifiés et sélectionnez le freelance idéal.

 

 

 

* source : sondage sur la durée de vie d’une maquette textile

Quelle est la durée de vie d’une maquette textile ?

 

A lire :

Comment calculer le prix de son motif textile ?

Petit guide pratique pour protéger ses créations

Qu’est-ce qu’une maquette ou dessin textile ?

 

Elsa Laurent

Elsa Laurent

Designer dans l’industrie textile en habillement et en ameublement, je suis co-fondatrice de Textileaddict.me depuis 2017. J'aime partager mes connaissances et bons plans du textile mode et maison. Mon objectif : permettre aux acteurs du secteur de se mettre facilement en relation pour développer leurs projets.

Missions freelance

Inscription gratuite et rapide

Rechercher

Suivez-nous !


Articles récents

Salon partenaire

Texworld evolution paris textileaddict