Broderie industrielle : les étapes de création d’un motif brodé sur tissu ou vêtement

broderie industrielle textileaddict

Depuis les années 1980, la  broderie  industrielle sur tissu ou vêtement repose sur l’utilisation de machines assistées par ordinateur. Le process créatif d’un motif brodé est similaire à celui d’une impression 3D : création d’un design numérique partageable, puis d’un fichier machine intégrant toutes les informations graphiques et techniques, et enfin mise en production par le brodeur.

La création d’une broderie nécessite le travail conjoint de l’esquisseur, designer spécialisé dans le dessin de broderie, et du piqueur chargé de la mise en carte, c’est-à-dire la « programmation » logicielle des tracés et mouvements des fils de broderie.

Le workflow pour créer un design de A à Z se décompose généralement en 8 étapes de conception. Il est légèrement différent selon le type de motif envisagé (broderie sur tissu all-over ou en bandes, ou broderie sur article confectionné).

À chaque phase, un nouveau format est manipulé : il est donc important d’enregistrer le design au fil des différentes étapes, dès sa conversion initiale, de manière à pouvoir le retravailler si nécessaire.

 

 

1/ Création d’un motif brodé

 

Après une phase de recherche, l’esquisseur(euse) réalise un dessin technique du motif, à la main ou à l’aide d’un logiciel de dessin.

Il travaille la composition en disposant les différents éléments au bon endroit et distribue les couleurs, en tenant compte des exigences du produit final. Cette composition peut servir de base pour proposer des variantes (négatif, miroir, harmonies de couleurs…)

Il est également possible de télécharger une image pour en faire un motif brodé.

Dans le cas d’une broderie sur tissu, le motif répété est destiné à être brodé en all-over ou en bandes sur toute la largeur de l’étoffe. Le dessin doit tenir compte de l’écart entre les aiguilles du métier à broder, soit 1 pouce (2,5 cm – rapport 4/4). Cet écart détermine l’espace entre chaque motif. Il est possible de choisir d’autres rapports (8/4, 12/4…) qui permettent d’utiliser plusieurs couleurs de fils.

Une broderie sur article confectionné (motif placé non répété, sur mesure), réalisée à l’aide d’une brodeuse ou d’une machine multitêtes, n’est pas soumise aux mêmes contraintes.

 

 

dessins esquisseur motif brode sur tissu ou vetement Textileaddictdessins de l’esquisseur ©Broderies Leveaux

 

 

2/ Importation du dessin dans un logiciel de broderie

 

Si le dessin est au format matriciel (.JPG, .PNG…), il est nécessaire de le convertir au format vectoriel.

À ce stade, le dessin se compose de différents objets vectoriels éditables (traits, remplissage avec ou sans contour…)

 

 

3/ Retouches et adaptations du dessin aux contraintes de la broderie

 

Une fois le dessin converti au format vectoriel, il faut procéder à certaines retouches pour qu’il soit compatible avec une « mise en broderie » : éliminer les détails trop fins, réduire les couleurs, retoucher les lignes pleines, les courbes, etc.

 

 

4/ Mise en carte / piquage

 

Cette étape consiste à transformer le dessin en « objets de broderie » par un processus de numérisation. Le motif est digitalisé, converti au format vectoriel en différents objets de broderie, sous la forme d’un fichier paramétrable et éditable.

Un objet de broderie est une forme vectorielle avec des définitions de remplissage. Il définit une zone ou un chemin (traits ou contours) remplis avec des points de broderie. Ces points sont générés selon divers paramètres indiqués par le concepteur et/ou le système par défaut.

C’est le moment de régler les aspects techniques : la densité des points, leur direction, la distance entre chaque point. Il faut aussi choisir les différentes couleurs de fils à broder et leur densité, etc.

Il est également possible d’ajouter du lettrage avec des fontes pré-numérisées.

 

mise en carte motif brode sur tissu ou vetement Textileaddictmise en carte ©Broderies Leveaux

 

mise en carte details motif brode sur tissu ou vetement Textileaddictdétails de la mise en carte ©Broderies Leveaux

 

 

5/ Ajustage / reparamétrage des objets de broderie

 

Vient ensuite une nouvelle phase de réajustements et micro-réajustements pour finaliser le motif brodé. Différents éléments sont passés au crible :  types de broderie, densité de points, motifs, ordre de broderie, bordures, etc.

 

 

 

Besoin d'un designer textile freelance ?

Déposez gratuitement votre projet sur Textile Addict,
recevez des devis qualifiés et sélectionnez le prestataire idéal.

 

 

 

6/ Conversion en format exécutable

 

Le fichier est converti en fichier exploitable par la machine. Le format est différent selon la marque : .PES, .ART, .JEF, .DST, etc.

À partir de ce stade, ce dernier fichier exécutable n’est plus éditable (sauf les points), mais il peut être converti facilement d’un format machine à un autre.

Le paramétrage de la machine (tension du fil, vitesse de la broderie…) a une incidence sur le résultat final et la qualité de la broderie.

 

 

7/ Réalisation du motif brodé

 

Les broderies en all-over (motifs répétés) sont réalisées sur des métiers à broder verticaux qui fonctionnement à la manière d’une machine à coudre (bobines et navettes). La laize de tissu est positionnée verticalement, le motif se répète à l’identique sur toute la longueur de l’étoffe.

 

production motif brode sur tissu ou vetement TextileaddictProduction ©Broderies Leveaux

 

Les motifs placés, sur-mesure (broderie sur articles confectionnés) sont réalisés sur des machines ou barres multitêtes. Chaque vêtement est placé à plat sous l’une des têtes de la barre. Une tête est munie de 9 à 12 aiguilles équipées de fils de différentes couleurs. La zone de broderie est renforcée par un fin papier toilé qui reste sous la broderie après réalisation.

 

motif brode sur vetement TextileaddictBroderie sur articles confectionnés

 

 

8/ Finitions du motif brodé (dans le cas d’une broderie en all-over ou en bandes)

 

Lors de cette dernière étape, différentes tâches de finitions sont effectuées. Elles permettent de donner au textile brodé son apparence finale et d’en faire un produit prêt à être utilisé : dissolution du support papier, fixation, « écaillage » ou découpe du tulle extérieur à la broderie, découpe en plusieurs bandes séparées… La broderie fait l’objet de plusieurs contrôles, avant de passer au conditionnement.

 

decoupe finitions motif brode sur tissu ou vetement Textileaddictdécoupe ©Broderies Leveaux

 

 

 

À lire :

Les étapes de création d’un motif tissé Jacquard

Technique : les étapes de création d’un ruban de mode

La broderie

 

Elsa Laurent

Elsa Laurent

Designer dans l’industrie textile en habillement et en ameublement, je suis co-fondatrice de Textileaddict.me depuis 2017. J'aime partager mes connaissances et bons plans du textile mode et maison. Mon objectif : permettre aux acteurs du secteur de se mettre facilement en relation pour développer leurs projets.
Partager :