fabrique en france etapes_TextileAddict

 

Le marquage d’origine volontaire est un parti pris lorsqu’on lance sa marque textile car aucune obligation ne s’applique à l’industrie textile. Cependant il trouve écho auprès d’un public de plus en plus responsable face aux problématiques environnementales, sociales ou économiques. Demander le marquage d’origine de sa marque textile peut être un formidable levier pour l’avenir de votre entreprise. Mais quelle est la démarche ? Faut-il se tourner vers une appellation généraliste ou un label sectoriel, plus spécialisé ? Comment effectuer ses choix ? Réponses en un flux de questions !

 

Fabriqué en France ou Made in France ? C’est la même chose, le message est juste brouillé. Conçu en France ou Designé en France ? cette appellation atteste simplement que le produit nait dans votre cerveau, qui par chance se trouve au même endroit que votre enveloppe charnelle : en France ! Vous avez bien compris, les nuances entre les différentes appellations ne sont pas toujours très claires.

(A lire : Le fabriqué en France : marquage d’origine et labels )

Qu’il s’agisse d’un marquage (libre d’être apposé si conforme à la règlementation douanière) ou d’un label (attribué par un organisme indépendant suivant un cahier des charges strict), vous devrez au préalable clarifier la vision de propre identité avant de vous lancer dans toute demande de marquage d’origine.

 

Etape 1/ Quel est le profil de votre marque textile ?

A quel titre pensez-vous que votre marque puisse être considérée comme française ? Que voulez-vous mettre en avant : le patriotisme de vos produits, votre savoir-faire issu d’une tradition ancestrale, une indication géographique spécifique ? Avez-vous correctement identifié votre positionnement ? Dans quel marché opérez-vous ? Quels sont vos concurrents et comment pensez-vous-vous différencier ? Quelle est votre cible ? Toutes ces questions n’ont pas comme seul but de se triturer les méninges, mais plutôt d’identifier plus clairement à quels arguments vos clients sont ou seront, le plus sensibles.

 

Etape 2/ Cycle de production d’un produit textile, où vous situez-vous ?

La fabrication d’un produit textile nécessite plusieurs étapes avant que la fibre ne révèle un produit fini commercialisable. Création, filature, tissage, ennoblissement ou encore confection, entrent dans les différentes étapes du processus de fabrication d’un vêtement ou d’un produit textile. A quel niveau de la chaîne de production situez-vous l’indication d’origine de votre marque ? Quelle part du travail est réellement effectuée en France ? Est-elle prépondérante à la sous-traitance étrangère ? Etes-vous capable de calculer le % du prix de revient appliqué seulement à la France ? Pas encore ? Alors vite, à vos calculettes sans plus tarder!

 

Etape 3/ Marché national ou international : quel est le type de marquage idéal pour votre marque textile ?

Vous avez défini votre identité, savez à qui votre marque textile s’adresse et connaissez parfaitement la répartition en volume et en valeur de votre production. Mais à quel type de marché destinez-vous vos produits ? En fonction d’une activité dans l’hexagone ou à l’export, le choix du marquage diffèrera :

  • Si vous envisagez de vous faire une place sur le marché national, le consommateur sera plus sensible à la notoriété d’un marquage fortement lié à un savoir-faire reconnu. Issue d’une région qui lui est familière, (par affect ou par renommée), la mention géographique locale sera alors toute indiquée.
  • Si vos objectifs de ventes se situent à l’international, sachez que certains labels géographiques français dépassent rarement les frontières. Pensez-vous que les charentaises fabriquées à Montbron, étiquetées avec l’indication géographique de l’Inpi, soient appréciées à leurs justes valeurs dans le Connecticut ? Mieux vaut garder les pieds sur terre. Vous aurez donc tout intérêt à opter pour un marquage qui bénéficie déjà d’un rayonnement à l’étranger, même si celui-ci n’est pas exclusivement réservé au secteur du textile. Le Made in France serait un choix judicieux, tout comme un autre marquage qui contient à minima le nom de notre beau pays, gage de qualité et de luxe aux yeux de tout étranger.

 

Etape 4/ Ne sortez pas des clous : respectez le cadre juridique

L’objectif est certes de valoriser votre marque et vos produits, mais ne faites pas l’impasse sur une démarche de transparence envers le consommateur car les sanctions pourraient être lourdes de conséquence. Si vous envisagez une demande de marquage « Made in France », décortiquez et interprétez correctement le code douanier (petit conseil, prévoyez des aspirines avant/après) ou plus simplement, n’hésitez pas à prendre rendez-vous directement pour lever toute ambiguïté.

Si vous envisagez un marquage d’origine de type label auprès d’organismes privés, remplissez également votre dossier en toute transparence. Oubliez les déclarations fantaisistes ou petits arrangements avec votre conscience, vous vous devez d’être irréprochables. A partir du moment où vos produits sont certifiés conformes à un marquage d’origine, vous engagez votre responsabilité auprès de l’organisme agréeur mais également auprès de vos clients. A n’importe quel moment, vous êtes susceptible d’être contrôlé, voire sanctionné par les pouvoirs publics si vous enfreignez les règles.

 

Etape 5/ Faire du marquage d’origine le pilier de sa stratégie de marque

Une fois votre choix de marquage décidé et obtenu, racontez une belle histoire à vos prospects et clients. Essayez de capter leur attention, de susciter l’émotion au travers les messages authentiques de votre story telling. Basez votre pitch sur l’identité, la qualité, le savoir-faire et servez-vous de la localisation géographique comme thématique récurrente. Les petites histoires font souvent les grandes aventures.

 

 

Même si le défi de marquage d’origine s’annonce aussi coton que les étiquettes sur lesquelles vous souhaitez l’apposer, offrez à votre marque textile une véritable identité territoriale car finalement, du savoir-faire au faire-savoir, il n’y a souvent qu’un label de différence.

 

 

A lire :

Le fabriqué en France : marquage d’origine et labels

 

 

0
Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

Pour tout renseignement contactez nous !

En cours d’envoi

©2020 TextileAddict

ut vel, libero. facilisis Donec dolor amet, porta. et, ipsum

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account