Comment trouver des missions mode et textile freelance ?

Comment trouver des missions mode et textile freelance_TextileAddict

Pour un freelance textile, le plus grand défi est de trouver des clients. Être indépendant est évidemment une aventure exaltante, mais c’est aussi parfois un statut source d’incertitude et d’angoisse. Pour autant, rassurez-vous, à l’ère du digital, il est désormais possible de mener une carrière de “free” en ayant un carnet de commandes bien rempli. 

 

Comment faire ? Textile Addict – première plateforme des freelances spécialisés dans le textile mode et maison – vous donne ses trucs et astuces qui vous permettront de vivre sereinement votre vie professionnelle de freelance…

 

 

C’est Textile Addict Freelance qu’il vous faut !

 

Première astuce, on ne saurait trop vous recommander de vous inscrire sur Textile Addict Freelance. C’est le moyen idéal de vous mettre facilement en relation avec des clients à la recherche de prestataires dans le même secteur d’activité que vous. 

 

A NOTER

Pourquoi préférer une plateforme spécialisée ? Tout simplement, le networking étant chronophage, une plateforme thématique dédiée réduira votre temps de recherche car vous serez certain de ne pas être noyé sous des offres de missions trop éloignées de votre périmètre de compétences.

 

Le principe d’utilisation de la plateforme est très simple : vous vous inscrivez gratuitement, remplissez votre profil et vous pourrez ensuite découvrir les annonces des clients en quête de prestataires dans le domaine de la mode et du textile. Quand vous êtes prêt à postuler à une mission qui vous intéresse, vous achetez des crédits (consultez les tarifs ici) que vous utiliserez quand et comme bon vous semble. À vous ensuite de discuter et de vous mettre d’accord avec le client. La facilité d’utilisation de la plateforme vous fera gagner beaucoup de temps que vous investirez dans votre créativité.  

 

Parmi les plateformes de mise en relation dans le domaine de la mode, on citera également fashionjobs.com qui partagera occasionnellement des missions freelance positionnées sur le marché du luxe.

 

 

Réseaux, le local, salons professionnels, ça fonctionne aussi

 

  • “Quelqu’un qui connaît quelqu’un”

 

Votre butin de guerre ? Votre réseau. Ne pouvant compter que sur lui-même, un freelance doit absolument construire patiemment et méthodiquement son carnet d’adresses. C’est dans ce vivier que vous trouverez vos missions. Pensez donc à vous rappeler à eux très régulièrement par mail, sur les réseaux sociaux ou dans la sphère privée. Et pour les débutants, n’hésitez pas à informer vos proches sur ce que vous faites, il y aura bien “quelqu’un qui connaît quelqu’un”…  

 

ASTUCE

Et pour les débutants comme pour les freelances confirmés, ne vous tenez jamais trop éloigné de LinkedIn. Pour y faire quoi ? S’abonner aux pages des entreprises de votre secteur et de votre région, se connecter aux décideurs textiles. Bref, servez-vous de ce réseau professionnel pour en faire la vitrine de votre savoir-faire.

 

Et puisque nous sommes sur les réseaux sociaux, restons-y… 

 

 

  • Le bon côté des réseaux sociaux

 

Beaucoup décriés, les réseaux sociaux restent pourtant une chance pour un “free”. Ils vont vous permettre de partager vos compétences, vos recherches de missions, mais aussi vos créations. C’est pourquoi nous vous conseillons de choisir les réseaux sociaux qui font la part belle à l’image. Vos préférences iront donc vers Instagram, Facebook et Pinterest. Et si vous êtes un pro de la vidéo, pourquoi ne pas utiliser aussi YouTube.

 

                                                  

  • Le local, ça marche !

 

Le digital permet aujourd’hui à un freelance de travailler pour toutes les entreprises de la planète. Et pourtant, le local reste une valeur sûre. Il n’est donc pas inutile de vous renseigner sur les entreprises du secteur de la mode et du textile de votre ville et de votre région. Le contact n’en sera que plus facile et vos clients seront rassurés de savoir qu’ils peuvent vous rencontrer aisément.

Pour vous aider à les trouver ? Il y a la bonne vieille recette des pages jaunes, mais aussi évidemment Google Maps. Pensez aussi aux CCI (Chambres de Commerce et d’Industrie) et aux différentes fédérations et chambres professionnelles.

 

 

  • Un petit tour au salon ?

 

Hors périodes sanitaires compliquées, les foires, salons, conférences et autres clubs d’entreprise restent aussi des moyens efficaces de vous faire connaître et de démarcher la ou les entreprises et marques de vos rêves. 

Attention, c’est une démarche qui se prépare en amont si vous voulez qu’elle porte ses fruits. Il vous faut repérer vos targets (cibles) avant de vous y rendre, vous n’allez pas vous présenter sur tous les stands ! 

Déplacez-vous aussi avec les bons outils digitaux (tablette avec des liens vers vos démos) ou plus traditionnellement vos cartes de visites, CV, etc. Et si vous souhaitez vous y rendre avec une tenue que vous avez confectionnée ? Bonne idée !

 

 

D’autres tips (conseils) encore


  • Vous êtes un expert sans le savoir ? 

 

Trouver des missions, c’est aussi vous présenter comme un expert dans votre secteur. Pour cela, beaucoup d’outils sont désormais disponibles. Citons les blogs sur lesquels vous pouvez partager votre expertise de freelance textile, ou encore les podcasts et les chaînes Youtube en tant qu’invité ou créateur. Écrire un livre blanc est aussi une démarche intéressante. 

 

  • Mettez-vous en vitrine

 

Autrement dit, travaillez votre “personal branding” en créant un site vitrine. Oui, oui, vous êtes une marque ou en passe de le devenir ! 

 

C’est un outil qui doit a minima mettre en avant :

  • Votre parcours professionnel,
  • Les services que vous proposez, 
  • Les témoignages d’anciens clients, 
  • Un formulaire de contact. 

 

Transformez-vous ensuite en marketeur – eh oui, freelance, c’est exercer plusieurs métiers en un – en rédigeant des articles de blog afin d’améliorer votre référencement naturel. 

 

 

Aucun doute, tous ces conseils et astuces vont vous aider à augmenter votre visibilité, à mieux gérer votre image et in fine à trouver de nombreux clients. 

 

Un dernier conseil tout de même, il est le plus évident, mais il mérite d’être une fois encore répété : soyez le plus proactif possible. Quel que soit votre talent (sans doute infini), vous êtes le meilleur ambassadeur du freelance textile que vous êtes !

 

 

Besoin de missions freelance ?

Inscrivez-vous sur la plateforme 100% freelances textiles de Textile Addict
et postulez aux missions de votre choix.

 

 

 

À lire :

Textile Addict Freelance : comment remporter des missions ?

Mode et textile : Comment se lancer en tant que freelance ?

Freelances du textile : Quel statut choisir pour entreprendre ?

 

Elsa Laurent

Elsa Laurent

Designer dans l’industrie textile en habillement et en ameublement, je suis co-fondatrice de Textileaddict.me depuis 2017. J'aime partager mes connaissances et bons plans du textile mode et maison. Mon objectif : permettre aux acteurs du secteur de se mettre facilement en relation pour développer leurs projets.
Partager :