Le coloriste textile

le coloriste textile_textileaddict

Un brin de créativité, une âme artistique, une bonne dose de compétences techniques, quelques pincées d’observation, de solides bases en chimie, le tout saupoudré de connaissances informatiques, shakez, et voilà le coloriste quasi parfait !

 

 

Le métier du coloriste textile

 

A partir de demandes spécifiques d’un client, le coloriste en impression textile ou coloriste en teinture textile est chargé de créer, modifier ou reproduire exactement la formule d’une couleur. Maitrisant parfaitement les couleurs et ses nuances mais également la composition des différents tissus pour en appréhender les réactions (fixation de la couleur, temps de séchage, pénétration des colorants),  la coloration et la colorimétrie n’ont aucun secret pour lui. Il est à même de travailler sur tout type de support en tenant compte des spécificités de chacun.

 

 

L’environnement travail du coloriste

 

Métier en perpétuel  mouvement, le coloriste  s’adapte sans cesse aux demandes d’un  marché en constante évolution : évolution de la demande des clients qui désirent absolument intégrer CE  jaune moutarde dans leur nouvelle collection, évolution technologique, il se doit de rester à l’affût des nouveaux procédés (utilisation de pigments naturels par exemple pour répondre à la démarche éco-responsable d’une marque).

Il peut travailler seul ou en équipe, mais toujours au sein d’un laboratoire : le coloriste appartient aux métiers de l’industrie et de ce fait, doit respecter certaines normes d’hygiène et de sécurité (manipulation de produits dangereux, comme les colorants ou diluants). Il collabore étroitement avec  les équipes de production qui réorientent ou valident son travail, il tient aussi un rôle de conseil technique auprès de son client.

Créateur de couleurs à part entière ou responsable de la coloration d’une étoffe spécifique, il est en charge de trouver la formule idéale : étudier un échantillon, définir le type et la quantité des composants, superviser les étapes de pré-traitement des matières, effectuer de nombreux essais et réajuster si besoin, tenir à jour ses fiches « recette », créer des maquettes informatisées, présenter des prototypes, respecter un cahier des charges (exigence du client/faisabilité technique/respect des coûts/délais). Il doit être capable d’anticiper le résultat final, approvisionner et  gérer les stocks de matières premières (il ne s’agit pas d’être en rupture de composants, quand la commande passée est de 5 000 Pièces mais que les stocks ne permettent d’en produire que 3 000…)

 

Magie et difficulté de ce métier, il faut garder en tête qu’il n’existe que 3 couleurs primaires et 3 couleurs secondaires, son talent et ses compétences font donc le reste !!!

 

Pour savoir plus : comment le coloriste réalise un prototype / coup de table ?

 

Vous avez besoin d’un coloriste ?

Déposez gratuitement une offre de mission sur Textile Addict Freelance pour trouver rapidement des coloristes freelances qualifiés et disponibles.

 

 

Les formations à suivre :

  • Licence Pro Coloriste Infographiste
  • BTS Productique Textile Option D : Ennoblissement

Retrouvez plus d’info sur la carte interactive des centres de formations : où se former dans le textile ?

 

 

 

A lire :

Colorants, pigments et encres en impression textile et teinture

 

Elsa Laurent

Elsa Laurent

Designer dans l’industrie textile en habillement et en ameublement, je suis co-fondatrice de Textileaddict.me depuis 2017. J'aime partager mes connaissances et bons plans du textile mode et maison. Mon objectif : permettre aux acteurs du secteur de se mettre facilement en relation pour développer leurs projets.
Partager :