8 étapes pour faire de votre marque de mode un e-commerce durable et responsable

ecommerce_TextileAddict

Quels leviers permettent de faire d’une marque un e-commerce durable, éthique et exemplaire ?

« Consommer moins, consommer mieux », ce slogan martelé de toute part est un appel à l’éveil des consciences, une invite à changer nos habitudes dans tous les domaines. Le secteur de la mode, particulièrement décrié pour sa forte empreinte carbone, tente lui aussi de faire bouger les lignes. Sensibiliser le consommateur aux problématiques environnementales et sociales est devenu un enjeu majeur pour tout professionnel du textile. Le combat se mène tant dans les magasins physiques que sur la toile. Vous aussi, en tant que propriétaire d’une marque de mode, vous avez le pouvoir de transformer votre e-shop en e-commerce durable et responsable, garant de pratiques vertueuses.

Si vous avez à coeur de devenir un acteur du changement, mobilisez toutes les ressources à votre disposition. Par de simples réflexes ou des actions plus concrètes, ces 8 mesures peuvent avoir une influence considérable sur la RSE de votre entreprise.

 

 

1/ Réduire les dépenses énergétiques

 

Problématique : Les nouvelles technologies sont très énergivores, comment diminuer ses coûts en matière de consommation ?

Solutions : La chasse au gaspillage est ouverte ! Limitez les impressions en dématérialisant tous les documents pouvant l’être (factures, devis, documents commerciaux) et privilégiez le papier recyclé pour le reste. Dans les bureaux, remplacez l’éclairage classique par des lampes à faible consommation, réputées moins énergivores (il en va de même dans les entrepôts de stockage). Côté poste de travail, pensez à éteindre les écrans et centralisez l’arrêt des machines ne nécessitant pas de rester en veille… Le télétravail peut être instauré à certaines périodes, le covoiturage encouragé à d’autres. Pendant l’occupation des locaux, la climatisation et le chauffage peuvent être diminués, sans que cela n’affecte les conditions de travail.

 

 

2/ Tenter de limiter les retours SAV

 

Problématique : Tenter de réduire au maximum la double expédition, à savoir, les retours de marchandise

Solutions : Apportez un soin particulier aux photos en misant sur un rendu fidèle du produit (clarté, luminosité, couleur). Si la solution le permet, greffez un module zoom permettant une meilleure visualisation de la matière et des détails. La fiche produit doit être rédigée minutieusement (composition, provenance, dimensions exactes et correspondance réelle de taille). Au plus vous serez précis dans les informations communiquées, au moins vous aurez de retours de la part de clients déçus de leurs achats.

La FashionTech travaille actuellement au développement de solutions en matière d’essayage virtuel (réalité augmentée, cabine d’essayage virtuelle, mannequins numériques ou avatars 3D). Compte tenu de la forte empreinte carbone liée à la logistique, ces avancées dans les technologies de la mode devraient impacter positivement tous les commerces de vêtements en ligne.  

 

 

3/ Adapter et réduire les emballages, point clé pour un e-commerce durable

 

Problématique : Diminuer le volume de déchets lié aux emballages.

Solutions : Afin d’éviter de transporter de l’air, d’augmenter le poids et volume des expéditions, adaptez la taille des contenants à celle de leurs contenus. Les emballages surdimensionnés entraînent des coûts de livraison plus élevés, aussi est-il judicieux de proposer une politique d’envois groupés lors d’achats multiples. Inventoriez l’ensemble des produits mis en ligne et composez votre panel d’emballages en conséquence.

 

 

4/ Privilégier des emballages propres

 

Problématique : Réduire la pollution et favoriser le retraitement des emballages.

Solutions : Les emballages polluent l’environnement à haute dose, mieux vaut opter pour des packagings écologiques, biodégradables ou compostables qui contribuent à la protection de la planète. Exit les plastiques, place aux matières naturelles, aux emballages pouvant être facilement recyclés, transformés ou ré-utilisés (carton, papier, tissu…)

 

 

Besoin des conseils d'un spécialiste textile ?

Déposez gratuitement votre projet sur Textile Addict,
recevez des devis qualifiés et sélectionnez le freelance idéal.

 

 

 

5/ L’art de promouvoir la vente de produits durables

 

Problématique : Éduquer le consommateur à la durabilité.

Solutions : Outre une gamme de produits « classiques », proposez parallèlement une palette d’offres durables. En étant pédagogue, incitez les non-initiés à consommer différemment, expliquez-leur les bienfaits (démarche écoresponsable car fibres biologiques ou recyclées, qualité supérieure donc durabilité, réduction de l’impact environnemental, avantages de l’économie circulaire…) Promouvoir la durabilité, c’est aussi répondre aux attentes du consommateur déjà converti à l’e-commerce durable, toujours en demande d’alternatives plus écologiques.

 

 

6/ Proposer une contribution volontaire de compensation carbone

 

Problématique : Compenser sa consommation carbone en finançant des projets variés.

Solutions : Lors du paiement du panier, rajoutez une option qui permet d’allouer une somme (fixe ou un % du montant de la commande) à des organismes engagés contre le réchauffement climatique. Proposez aux clients une liste étoffée d’actions positives afin de leur laisser le choix dans la cause qu’ils souhaitent soutenir. En effectuant des dons, ils compensent l’empreinte carbone liée à leurs achats, font une bonne action et permettent à de nombreux programmes de voir le jour. Le succès du financement participatif contribue à réduire les gaz à effet de serre, notamment grâce à la plantation d’arbres, la création de parcs éoliens ou solaires, la recherche et développement d’autres énergies vertes…

 

 

7/ Favoriser l’économie circulaire et l’économie collaborative, base de l’e-commerce durable

 

Problématique : Donner une seconde vie aux vêtements.

Solutions : Même si le cœur de métier d’un site e-commerce demeure la vente de vêtements neufs, il ne doit pas s’interdire de mener à bien des opérations consacrées au second-hand. En instaurant une section permanente de vêtements d’occasion ou lors d’événements ponctuels, la boutique en ligne braque les projecteurs sur le gaspillage textile.

Elle peut proposer la reprise d’anciens vêtements en échange de bons d’achat valables sur les vêtements neufs ou seulement sur les vêtements durables du e-shop. Par le biais d’incitations financières, le site sensibilisera un large public, notamment les acheteurs de la génération Z, en recherche constante d’alternatives économiques, écologiques, et responsables. Selon la politique de chaque entreprise, les vêtements collectés pourront être revendus dans la section occasion dédiée, recyclés ou donnés à des associations caritatives.

Si la logistique interne ne permet pas la collecte et le traitement des vêtements de seconde-main, il est tout à fait possible d’établir des partenariats avec des sites tiers spécialistes de l’occasion. Grâce à des redirections (maillage externe et backlinks), vous contribuez aussi à promouvoir le concept d’économie circulaire.

 

 

8/ Revendiquer votre position d’e-commerce durable et responsable

 

Problématique : Faire savoir au plus grand nombre quelles sont les valeurs de votre marque.

Solutions : En tant qu’e-commerçant responsable, il est important de prendre position et le faire savoir. Storytelling, blog, newsletter, réseaux sociaux, multiplication de partenariats, influenceurs spécialisés sont autant de vecteurs à utiliser pour faire passer vos messages. Une stratégie de marque réussie est celle qui revendique ses engagements et affiche une totale transparence envers son public. Exploitez tous les canaux à votre disposition et adaptez vos contenus et opérations de webmarketing selon le type de support (page « nos engagements », interviews de fabricants éthiques, certifications et labellisations, photos et vidéos des conditions de travail, jeux concours, parrainage et suivi de projets…) Une marque durable est une marque engagée dont les pratiques environnementales et sociales sont connues, approuvées, mais surtout relayées par vos clients et toute une communauté. À l’image de votre marque, votre e-commerce est la vitrine de votre engagement en matière de RSE.

 

 

Les quelques mesures citées ci-dessus améliorent considérablement l’impact environnemental et social de votre activité d’e-commerçant de mode. Il en existe probablement beaucoup d’autres. Et pourquoi ne pas organiser un brainstorming géant sur les réseaux autour de propositions supplémentaires ? Une opération marketing susceptible de séduire les consommateurs sensibles à ces enjeux et dans un même temps, qui vous aiderait à renforcer votre e-réputation.

 

 

 

À lire :

TISSUS & CUIR  : Où acheter les fins de stock et les stocks dormants ? 

Quelle région choisir pour le sourcing de sa collection de mode en France ?

Comment créer sa marque textile : les 10 (bons) conseils

 

Elsa Laurent

Elsa Laurent

Designer dans l’industrie textile en habillement et en ameublement, je suis co-fondatrice de Textileaddict.me depuis 2017. J'aime partager mes connaissances et bons plans du textile mode et maison. Mon objectif : permettre aux acteurs du secteur de se mettre facilement en relation pour développer leurs projets.

Articles connexes

Missions freelance

Inscription gratuite et rapide

Rechercher

Suivez-nous !


Articles récents

Salon partenaire

Texworld evolution paris textileaddict