Soierie Vivante sauvegarde le patrimoine de la soie à Lyon

soierie vivante_TextileAddict

La ville de Lyon (Rhône – 69) est considérée comme la capitale de la soie, une industrie en déclin au 20ème siècle où seuls quelques métiers à bras subsistent pour des commandes prestigieuses. Une association – Soierie Vivante – sauvegarde depuis près de 30 ans ce patrimoine lyonnais du travail de la soie. Découvrons cette association qui tisse des liens forts entre le passé et le présent…

 

Une association dynamique 

Depuis 1993, Soierie Vivante n’a de cesse – grâce à l’aide d’historiens, d’universitaires et des professionnels du textile lyonnais – de faire revivre cette industrie aujourd’hui quasiment disparue de Lyon intramuros. Une structure qui peut compter sur plus de 250 adhérents dont une vingtaine de bénévoles actifs et 3 salariés.

 

 

soierie vivante tissage_TextileAddict©soierie vivante 

 

 

Des ateliers de canuts sauvés et ouverts au public

Au centre du travail de conservation, on découvre l’ancien atelier de passementerie d’Henriette Letourneau, meilleure ouvrière de France et fondatrice de l’association Soierie Vivante. Puis l’association a beaucoup œuvré en 2013 à l’achat par la ville de Lyon d’un autre atelier de tissage, celui de Renée Fighiera

Désormais, au cœur de la Croix-Rousse, quartier emblématique des canuts, l’association fait visiter au public – en plusieurs langues – ces deux lieux de travail et de vie des canuts (ouvriers tisserands de la soie) et ce grâce à 3 guides professionnels. 

Sur place, le public peut admirer des métiers à tisser équipés de mécaniques Jacquard en parfait état de marche, qu’il s’agisse de métiers à tisser à bras (manuel), de passementerie (petites largeurs de tissu) ou de métiers à tisser mécaniques. Soierie Vivante assure également la conservation des techniques, des savoir-faire et de très nombreux documents d’archives. 

 

 

Faire revivre un patrimoine oublié auprès des plus jeunes  

Pour Soierie Vivante, faire revivre ce patrimoine, ce n’est pas seulement ouvrir les portes de ses deux ateliers au public, c’est aussi permettre à tous – et en particulier aux plus jeunes – de s’essayer à cet art du tissage

C’est pourquoi l’association organise les “samedis des p’tits filous” (4/6 ans) et des “séances de tissage pour les 7/12 ans”, aussi bien à titre individuel que pour les scolaires. L’association permet aussi aux enfants de fêter leur anniversaire dans les ateliers de Soierie Vivante pour une après-midi de tissage.

 

 

soierie vivante ateliers_TextileAddict©soierie vivante 

 

 

Restaurer les outils de travail des canuts

Grâce aux visites et aux adhérents à Soierie Vivante – association d’intérêt général à but non lucratif – ces passionnés d’histoire et du patrimoine de la soierie lyonnaise mettent un point d’honneur à rénover leurs métiers à tisser. 

Dernier challenge en date ? L’association vient tout juste de réparer le métier de façonné de l’un de leurs 2 ateliers, un travail titanesque de 9 400 cordes à mettre à niveau qui peut être dorénavant admiré par le public !

 

Soierie Vivante est une association sans laquelle ce patrimoine de la soie qui a marqué l’histoire de tout une ville aurait aujourd’hui totalement disparu…

 

 

Pour plus d’informations :

SOIERIE VIVANTE 

21 rue Richan 

69004 LYON

www.soierie-vivante.asso.fr

 

 

 

A lire :

L’histoire merveilleuse de la soie : de la Chine à Lyon

Qu’est-ce que le tissage ?

Le tissage jacquard

 

Partager :
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur email
Elsa Laurent

Elsa Laurent

Designer dans l’industrie textile en habillement et en ameublement, je suis co-fondatrice de Textileaddict.me depuis 2017. J'aime partager mes connaissances et bons plans du textile mode et maison. Mon objectif : permettre aux acteurs du secteur de se mettre facilement en relation pour développer leurs projets.