Musée d’art et d’Industrie de St Etienne : Passerelle entre la passé et le futur

musee d art et d industrie st etienne_TextileAddict

métier à tisser le ruban ©Musée d’art et d’industrie de St Etienne –  Charlotte Pierot

 

Vous connaissez les 3 fleurons industriels de Saint-Étienne (Loire – 42) ? Les armes, le vélo et la rubanerie ! Pas étonnant donc que l’on retrouve ces 3 savoir-faire stéphanois au Musée d’Art et d’Industrie de la ville. Partons donc à la découverte d’un musée rénové et agrandi en 2001 par l’architecte Jean-Michel Wilmotte en nous intéressant tout particulièrement à la rubanerie

 

 

musee art et industrie st etienne_TextileAddict©Musée d’art et d’industrie de St Etienne –  Charlotte Pierot

 

Un musée aux racines du design

Le Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne est avant tout un impressionnant bâtiment, le Palais des Arts, dont la construction a été terminée en 1861. Un bâtiment tout de pierre qui jouit d’un écrin de verdure magnifique. 

À l’origine, l’édifice y accueillait le cabinet de curiosité du collectionneur Edouard Eyssautier (médailles, tableaux, coquillages, animaux naturalisés, etc.). Mais très vite, le musée devient la vitrine des savoir-faire stéphanois d’où la particularité actuelle de proposer aux visiteurs 3 grandes thématiques : les armes, les vélos et la rubanerie. 

La ville est en effet depuis le Moyen Âge réputée pour son artisanat de coutellerie et la Manufacture Royale d’Armes s’y installe en 1764. Devenue établissement d’Etat, elle ferme définitivement ses portes en 2001. 

 

Des armes et des vélos ? 

Oui, Saint-Étienne est assurément la capitale française du cycle puisque la première bicyclette française y aurait été construite en 1886 !

Emblème de cette double industrie : Manufrance qui fut la célèbre et emblématique manufacture française d’armes et cycles

 

La rubanerie est une autre histoire…

 

 

metier a tisser ruban_TextileAddictmétiers à tisser le ruban ©Musée d’art et d’industrie de St Etienne –  Charlotte Pierot

 

 

Une histoire de la rubanerie

Visiter le Musée d’Art et d’Industrie vous permet de vous plonger dans l’histoire de la rubanerie grâce à la collection des grands fabricants stéphanois dont les Frères Hedde. Une collection qui a été complétée au fil des siècles. 

Vous y découvrez entre autres tous les modèles fabriqués localement, déposés aux conseil des Prud’hommes de la ville de 1812 à 1980. Avec ses 400 000 échantillons, le musée fait figure de mémoire de l’industrie stéphanoise de la rubanerie

 

Vous trouverez aussi dans la section rubanerie du musée :

  • La sublime collection de soieries de la maison Staron (30 000 pièces),
  • Une impressionnante collection de tableaux tissés (900 pièces),
  • Une collection étonnante de pièces vestimentaires de créateurs comme Franck Sorbier, Chanel ou encore Marithé et François Girbaud,
  • Une solide collection de gravures et des journaux de mode du Second Empire à la fin des années 1970, 
  • Des machines et des accessoires textiles liés à l’histoire textile régionale,
  • Enfin, le musée conserve également une imposante collection de documents graphiques relatifs au processus de création des rubans (8 000 pièces).

 

Le Palais des Arts qui accueille désormais le Musée des Arts et d’Industrie devait à l’origine être la Préfecture de la Loire. Un changement de vocation qui permet ainsi à la municipalité de Saint-Étienne de célébrer les industries d’art qui ont permis l’essor de sa ville !

 

 

Musée d’Art et d’Industrie

Horaires : Tous les jours (sauf le lundi) de 10h à 18h 

Localisation : 2 Place Louis Comte, 42 000 Saint-Etienne 

Tarif :  La visite libre est gratuite pour tous jusqu’au 31 août 2021 (sur réservation) – Visite guidée 7,50€ (plein tarif) / 5,50€ (tarif réduit)

 

 

A lire :

Le ruban : son histoire, sa technique

 

Exposition à voir en 2021 :

EXPOSITION LES RUBANS DE L’INTIME : Les “dessous chics” de la rubanerie 

 

Partager :
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur email
Elsa Laurent

Elsa Laurent

Designer dans l’industrie textile en habillement et en ameublement, je suis co-fondatrice de Textileaddict.me depuis 2017. J'aime partager mes connaissances et bons plans du textile mode et maison. Mon objectif : permettre aux acteurs du secteur de se mettre facilement en relation pour développer leurs projets.