shopping professionnel pays_textileaddict

 

Les voyages, sources d’inspiration

Bien qu’internationale, la mode s’approprie toujours les influences de son pays d’origine. La richesse d’une telle diversité pousse les créatifs du monde entier à voyager fréquemment au cœur de la Fashion sphère, planète branchée aux destinations et styles pluriels. Si le voyage classique autorise quelques improvisations, celui du styliste en quête d’inspiration se cogite longuement. Avec un florilège d’endroits propices au shopping professionnel, le research trip est généralement dicté par la nature des achats envisagés, mais face à l’immensité du terrain de jeu offert, s’arrêter sur un endroit précis s’avère particulièrement coton !

 

Les tendances mode et textile, d’où viennent-elles ​et comment les trouver ?

 

Des grandes capitales aux petites stations balnéaires très courues, la mode est une perpétuelle invitation au voyage, démonstration en quelques fugaces escales parmi les hauts lieux du shopping mondial :

 

 

Direction Le Big Four

Paris, New York, Milan et Londres trustent depuis quelques décennies les 4 premières places des villes où se déroulent les plus prestigieuses fashionweeks. En marge de ces évènements annuels hautement prisés, elles hébergent toute l’année nombre d’établissements dédiés à la mode.

 

Paris : Prévoir idéalement 3 jours et + si affinités

Capitale de la mode en général et du luxe en particulier, « la plus belle ville du monde » propose à ses visiteurs une expérience shopping très diversifiée allant des grandes maisons de haute couture aux marchés aux puces vintage.

Les grandes enseignes du luxe règnent en maître autour du triangle d’or tracé entre les Champs Elysées (Vuitton), l’avenue Montaigne (St Laurent) et la Rue du Faubourg Saint honoré (Hermes, Chanel). Même si les prix stratosphériques calment les ardeurs des plus enflammés, le plaisir des yeux vaut le détour et leurs vitrines fascinantes sont toujours une incroyable source d’inspiration.

Les grands magasins : Le Printemps et les Galeries Lafayette situés dans le 9ème mixent une large gamme de marques de créateurs abordables avec des griffes prestigieuses. Situé sur la rive gauche dans le 7ème,  Le bon marché propose un panel de marques émergentes et confirmées dans les univers de la femme, de l’homme, de la maison ou de l’enfant.

Les Concept store : Même si le plus iconique des leurs, Colette a fermé ses portes il y a quelques années, le format séduit toujours autant. Le quartier du Marais, très commerçant et typiquement parisien, regorge d’adresses multimarques, tout aussi populaires que confidentielles, destinées à tous les profils, tous les budgets.

En quête de Vintage : Pour les fans des marchés aux puces, direction La porte de Clignancourt (bijoux, imprimés) ou La porte de Montreuil (déco vintage ou surplus militaires). Pour tous ceux qui préfèrent dénicher les pépites vintage en boutique, Kiloshop (4ème et 6ème arrondissement) propose la vente de vêtements au poids tandis que MADVINTAGE (1er ; 4ème, 6ème arr) mise sur des friperies éthiques et du second-hand tendance.

 

Milan : entre 2 et 3 jours, le luxe à tout prix

Milan offre le meilleur du design italien ; la ville est le QG de la mode haut de gamme et le berceau de créateurs de renom tels que Gucci, Prada, Versace ou encore Cavalli.

Le « carré de la mode » se situe entre les artères de la Via Montenapoleone et de la Via della Spiga. Aucune trace de vêtements « cheap » dans ce périmètre, mais une belle démonstration du savoir-faire haut de gamme des griffes transalpines.

Outlet grandes marques : Si les friperies vintage ou marchés aux puces sont rares (celui de Navigli vaut quand même le détour), vous pourrez par contre profiter de nombreux outlets de grandes marques implantés en cœur de ville. The Highline outlet (au n°30 Corso Vittorio Emanuele) s’étend sur plus de 2 500m2 et commercialise environ 400 marques à prix défiant toute concurrence. Les inconditionnels de la marque Marni pourront faire de bonnes affaires au 65 de la rue Giancarlo Sismondi tandis que D Magazine Outlet (Via Montenapoleone, 26) ravira les adeptes des outlets multimarques.

Certaines rues commerçantes demeurent plus accessibles : La Via Torino et Corso Buenos Aires concentrent les enseignes de la fast fashion (H&M, Pimkie, Calzedonia) tandis que le Corso di Porta Ticinese met l’accent sur les friperies et les boutiques de jeunes créateurs indépendants.

Pas vraiment adaptée à tous les budgets, la ville lombarde est toutefois une mine d’or pour y dénicher les prochaines tendances et y trouver l’inspiration.

 

Londres : raisonnablement 5 jours mais quand on aime on ne compte pas !

Mythic London…Difficile de se focaliser sur 2 ou 3 quartiers tant le choix y est éclectique. Londres, c’est d’abord une ambiance, un streetstyle qui inspire tous les créateurs internationaux, une ville où les influences y sont aussi abondantes que les pubs ! Boutiques de luxe, grands magasins, flânerie dans les marchés…elle occupe tous les positionnements, fusionne toutes les tendances mondiales de la mode.

Les marchés et vêtements vintage: couverts ou en plein air, il faudrait presque un séjour qui leur soit exclusivement dédié pour tous les écumer !

Camden, au nord de la ville, s’est bâti autour d’anciennes écuries. Entre une pose détente au bord de l’écluse et une rencontre avec les punks, s’alignent une multitude d’échoppes vintage déjantées : impossible d’en repartir les mains vides. Notre coup de foudre à Notting Hill (à part Hugues Grant bien sûr), le marché de Portobello où l’on peut y dénicher des fripes et des fringues à gogo à prix très raisonnables, Old Spitalfields Market a la particularité d’être dédié au vintage avec des thèmes différents selon les jours de la semaine (privilégier le samedi pour la mode).

Inimaginable de venir à Londres sans visiter les grands magasins : Harrods, Liberty, Debenhams, Harvey Nichols ou encore John Lewis rivalisent d’originalité et d’articles chics et chocs aux accents So British.

Les mastodontes de la Fast Fashion (H&M, Zara ou Primark) se situent sur Oxford Street, Stratford et Westfied sont les endroits shopping favoris des jeunes londoniens, tandis que Bond Street et Mayfair sont réservés à une clientèle élitiste qui ne jure que par les marques de luxe (Burberry, Vuitton ou Tiffany).

Finalement quand on décide de faire du shopping à Londres, le mieux est encore de ne suivre aucun plan, simplement se laisser guider par son instinct car chaque détour occasionne une belle découverte.

 

New york : 5 jours – Huge shopping in Big Apple

A la recherche d’un foulard en soie bleu vintage des années 50 ou d’une robe de créateur en métal avant-gardiste ? New York est la ville de tous les possibles.

Grand magasins et malls sont légions dans la ville, mais si vous ne deviez en choisir qu’un, ce serait  « Macy’s », so amaaaazing ! Véritable institution, il s’érige sur 11 niveaux et offre à ses visiteurs plus d’1 hectare de surface de vente ; entre les instants consacrés au shopping et ceux sacrifiés à trouver son chemin, prévoir d’y passer une bonne demi-journée.

La 5e Avenue rivalise d’élégance avec notre Faubourg Saint honoré ; les grandes marques Prada, Armani, Fendi y sont largement représentées mais quelques marques moins exclusives sont parvenues à s’y implanter (Banana Republic, Diesel, Tommy ou Paul Smith).

Direction le quartier de Brooklyn pour un shopping très banché : jeunes stylistes, boutiques indépendantes, friperies et boutiques vintage cohabitent avec le marché aux puces de Flea Market – Williamsburg. New-york se revendique depuis toujours comme étant le temple mondial de la fripe et du style vintage.

Le shopping aux Etats-Unis est un sport national, d’autres villes américaines se prêtent donc parfaitement à l’activité : Miami, Los Angeles ou San Francisco sont des spots très appréciés des fashionistas. Si vous en avez l’occasion, choisissez d’y faire les achats en période de soldes ou aux dates clé du consumérisme américain : Le Black Friday (au mois de Novembre, le vendredi suivant Thanksgiving) ou le President Day (date variable mais toujours courant février), vous y ferez à coup sûr de très bonnes affaires.

Quelques adresses incontournables pour :

Los Angeles :

les boutiques luxueuses de Melrose Ave ; la rue commerciale de Rodeo Drive à Beverly Hills, la mode avant-gardiste de Downtown (visitez les showrooms des stylistes qui vendent leur prototypes lors des ” Friday sample sales “) ; le marché aux puces vintage de Rosebowl

Miami :

les magasins de luxe de Miami Design District ; les grands magasins d’Aventura Mall ; les concept stores de créateurs de South Beach.

 

 

Direction l’Asie

De plus en plus de pays asiatiques voient l’émergence de nouveaux créateurs présents sur la scène internationale. L’Asie est certes plus éloignée que les destinations citées ci-dessus, mais on y découvre une mode revisitée, fashion, casual ou kawai.  A Séoul, Tokyo, Hong Kong ou Shangaï, les quartiers commerçants pullulent, les looks s’occidentalisent, et certaines capitales asiatiques pourraient bousculer très prochainement le classement du Big Four.

Quelques adresses incontournables pour

Séoul :

les marques indépendantes des grands magasins Lotte Departement Store, Hyundai Departement Store et Doota ; les marques indépendantes plus abordables de Rodeo Street ; le quartier étudiant de Hongdae ; les artistes de Garosu-gil, quartier Gangnam ; les tissus du marché Dongdaemun

Tokyo :

la mode jeune dans les grands magasins de  Shibuya 109, La Foret et Parco ainsi que les  quartier de Harajuku ; les boutiques indépendantes et vintage de Daikanyama

 

 

Direction le soleil

Si des carences en vitamines D se font sentir, offrez-vous un combo shopping/ soleil et embarquez vers des stations balnéaires à moins de 2h de vol de la France. Destinations idéales pour les dressings de l’été ou les tendances festivals, un long week-end sur place rechargera les batteries et remplira les valises à coup sûr!

Marbella sur la Costa del Sol espagnole est un haut lieu de la diversité avec de petites boutiques de créateurs dans les ruelles du centre-ville, des centres commerciaux en extérieur et des magasins de luxe autour de Puerto Banus.

Ibiza la branchée, la festive est une ile haute en couleur. Influencée par le mouvement flower power des 70’s, on déambule dans les ruelles piétonnes de la ville à la recherche de pièces tendances hippy avant qu’à la nuit tombée, le spectacle des looks les plus pittoresques ne se fasse dans la rue. Dépaysement garanti.

Formentera, l’anti Ibiza est peut-être la plus confidentielle des Baléares mais certainement celle qui a su le mieux préserver son âme. Dans un esprit sauvage et romantique, de nombreuses boutiques de créateurs y proposent des pièces inspirées d’un style bohème chic. Les mercredis et dimanches un authentique marché hippy « La Mola » se déroule jusqu’à la tombée de la nuit, parfait pour y acheter  tout type de créations artisanales, authentiques et originales (bijoux, sacs, vêtements, accessoires).

 

 

Si malgré ce tour du monde virtuel, vous n’arrivez toujours pas à vous décider, consultez Superfuture ici , un site conçu pour les créateurs, designers, ou stylistes professionnels : les bons plans livrés y sont bien réels !

 

 

A lire :

Organiser son shopping professionnel pour dénicher les tendances

La création d’une collection de vêtements (avec ou sans imprimés)

 

0
Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

Pour tout renseignement contactez nous !

En cours d’envoi

©2020 TextileAddict

eleifend quis fringilla id, in Lorem consectetur venenatis, elit. risus. ultricies

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account