metier vendeur_TextileAddict

Qui n’est jamais entré dans une boutique en se promettant de ne pas succomber à la tentation et d’en ressortir avec à minima 3 pulls, 4 pantalons et une veste ? Elan de faiblesse ou vendeur redoutable ? Déculpabilisez, ce n’est absolument pas votre faute mais bien celle du conseiller client dont la force de persuasion a fait son œuvre : pas toujours facile de lui résister…

D’un côté l’offre et ses volumes de production toujours croissants, de l’autre, la demande et ses consommateurs toujours plus exigeants. Entre ces 2 maillons, vient l’étape cruciale de la commercialisation dans les points de ventes où le vendeur évolue.

Qu’il s’agisse de commerces indépendants ou d’enseignes internationales, des grands magasins généralistes ou spécialisés, sa mission demeure identique quel que soit son périmètre d’action : accueillir le client, le renseigner, le fidéliser…et bien sûr trouver les bons arguments pour déclencher l’achat.

En connexion directe avec le public, ce métier relationnel demande une bonne gestion des flux d’informations tant en interne (responsable boutique, chef de rayon ou maison mère) qu’en externe (fournisseurs, centrales d’achat ou transporteurs).

Outre les techniques de vente spécifiques à chaque marque, le vendeur doit avoir une excellente connaissance des produits afin de restituer l’essentiel à la clientèle et être en mesure de répondre à toutes les questions : techniques de confection des vêtements, matériaux et matières, associations de pièces, dernières tendances

En véritable challenger, ce conseiller de clientèle doit sans cesse affuter ses arguments dans l’unique but de multiplier les ventes additionnelles (retouches, accessoires, cartes de membres…) et ainsi augmenter le CA du magasin. Ce métier est fréquemment soumis à la pression du chiffre, les objectifs commerciaux peuvent être fixés à titre individuel ou par point de vente.

Merchandiser dans l’âme, il déploie tout son sens de l’esthétisme pour organiser l’agencement du magasin ou celui des vitrines, soit en suivant la politique d’implantation de la marque (souvent le cas dans les franchises ou les grands magasins) soit en faisant preuve d’initiatives créatives dans les commerces indépendants.

Plutôt à l’aise avec l’outil informatique, il doit savoir dompter les logiciels de caisse (procéder aux encaissements) et de gestion de stock (inventaires), parler à minima l’anglais (particulièrement apprécié surtout dans les points de vente implantés dans les grandes villes touristiques).

Polyvalent, à l’aise avec ses interlocuteurs, lui sont demandées des compétences aussi bien commerciales, techniques qu’organisationnelles. Au terme de quelques années d’expérience, il pourra aspirer à devenir responsable de boutique textile… et endosser les responsabilités qui vont avec cette promotion.

 

 

Vous cherchez un vendeur ?

Publiez une annonce sur Textile Addict Emploi, un service 100% textile.

 

 

Les formations à suivre :

Les vendeurs(ses) boutique peuvent être issus de :

  • CAP Couture Flou
  • CAP Prêt-à-Porter
  • MC Essayage-Retouche-Vente
  • Bac Pro Métiers de la Mode option Vêtement

Les responsables magasin / de boutique peuvent être issus de :

  • Bac (professionnel, …)
  • Bac+2 (BTS, DUT) en commerce, vente
  • Diplôme Universitaire Management de Mode
  • MC Essayage-Retouche-Vente
  • Bac Pro Métiers de la Mode option Vêtement

 

Retrouvez plus d’info sur la carte interactive des centres de formations publics et privés : où se former dans le textile ?

 

1+
Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

Pour tout renseignement contactez nous !

En cours d’envoi

©2020 TextileAddict

consectetur felis dictum et, neque. elementum id, suscipit sit ut consequat.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account