Si vous êtes passionné par la Haute Couture et admiratif du travail de l’un des plus brillants créateurs du 20ème siècle, Yves Saint Laurent (YSL), eh bien, jusqu’au 8 mars prochain, courrez au Musée des Tissus de Lyon qui organise (avec le Musée Yves Saint Laurent Paris), une exposition brillante : Yves Saint Laurent, les coulisses de la Haute-Couture.

L’occasion de découvrir le génie de ce créateur mondialement connu et reconnu, mais aussi de célébrer les quarante ans de collaboration de la maison Saint Laurent avec les soyeux lyonnais, les fabricants et les fournisseurs de tissus et d’étoffes de la région !

Découvrons donc ensemble le processus créatif du couturier disparu en 2008, mais aussi ses matières textiles préférées et son inamovible collaboration avec 8 maisons lyonnaises…

 

exposition yves saint laurent collection_TextileAddict©Yves Saint Laurent (1936-2008) – Planche de collection, collection haute couture printemps-été 2002

 

Yves Saint Laurent, un amoureux des tissus

En quatre scénographies, l’exposition permet en effet de découvrir le processus créatif d’YSL, mais aussi, grâce à 25 silhouettes et une immersion dans son atelier, sa passion pour les tissus !

Il est ainsi passionnant de ressentir comment Yves Saint Laurent, au fil des décennies, se prend de passion pour tel ou tel tissu. C’est ainsi que dans les années 1960 il utilise pour libérer et magnifier les femmes la cigaline, un tissu synthétique, à la fois léger et transparent, mais aussi de la soie qui capte merveilleusement la lumière ! Autre taffetas de prédilection pour le créateur, la mousseline qu’YSL qualifie de « léger comme une plume ».

Le crêpe est aussi utilisé par Saint Laurent dès ses premières collections. Le couturier utilise majoritairement le crêpe de soie. La panne de velours a également ses faveurs, c’est un tissu légèrement extensible et brillant qui enveloppe le corps des femmes ! Au fil des ans, il se passionnera aussi pour les tissus façonnés, tissés au métier à mécanique Jacquard. Lyon apporte aussi à Saint Laurent ses chinés et ses velours, qui couvre le corps d’une sorte de seconde peau. On retiendra enfin dans l’univers du célèbre couturier son utilisation importante du lamé or

 

exposition yves saint laurent tissus_TextileAddict©Yves Saint Laurent (1936-2008) Ensemble des mousselines du dernier défilé, collection haute couture printemps-été 2002 // Maison Abraham, Matelasse lamé.Velours lamé ©Lyon, musée des Tissus // Sfate et Combier. Nuancier mousseline n°5768 ©Lyon, musée des Tissus

 

 

Yves Saint Laurent et ses maisons lyonnaises de prédilection

Justement quelles sont ces 8 maisons qui fournissent depuis si longtemps la Maison Yves Saint Laurent ? Des maisons de soieries qui ont d’ailleurs brillé par elles-mêmes jusque dans les années 1960 – date de l’apparition des marques de prêt-à-porter – avant d’être renvoyées dans les coulisses de la Haute Couture…

 

L’exposition revient donc sur ces stars de l’ombre :

Et le précurseur de ce travail d’exception pour YSL est la Maison Abraham (1878-2003), disparue au début du 21ème siècle. La société obtiendra pendant plusieurs décennies l’exclusivité mondiale de la fabrication des foulards d’Yves Saint Laurent. Autre société au cœur de la création YSL, les Beaux-Valette, une maison fondée en 1935. Elle fournit en particulier la maison parisienne en velours façonnés.

Également mis à l’honneur, l’entreprise Bianchini-Férier qui a cessé ses activités en 2002. La maison sera le fer de lance des évolutions d’YSL, en particulier en lui proposant l’utilisation de la mousseline. Pour ses velours, YSL fait appel depuis des décennies au tisseur Bouton-Renaud. Une maison qui est désormais labellisée « Entreprise du Patrimoine Vivant ».

Le créateur se fournit également chez la Maison Brochier. Outre les grandes maisons de Haute Couture, sachez que l’entreprise fabrique aussi des tissus à usage technique pour l’aviation et la marine. Retenons encore la Maison Bucol, une société qui est spécialisée dans les tissus innovants et originaux tels que le cracknyl et la cigaline !

La Maison Hurel fait aussi partie des entreprises lyonnaises fidèles à Saint Laurent. Dès les années 1930, elle lui propose un large choix de tissus d’exception : lainages, soieries, jersey et broderies. Enfin, également présent dans cette exposition : Sfate et Combier, une société qui se spécialise dès le début du 20ème siècle dans le tissage mécanique de soieries, en particulier de la mousseline !

 

exposition yves saint laurent maisons de soierie_TextileAddictMaison Abraham – Lyon, 1967 ©Musée des Tissus Lyon // Maison Bianchini-Férier – Lyon, 20e siècle © Lyon, musée des Tissus // Maison Bucol, collection haute couture été 1996 © Lyon, musée des Tissus

 

 

Yves Saint Laurent était un génie du 20ème siècle, mais la maison éponyme poursuit évidement son œuvre au 21ème siècle en restant également fidèle au travail des tisseurs lyonnais. C’est à ce lien indéfectible que rend hommage le Musée des Tissus de Lyon jusqu’au 8 mars…

 

 

YVES SAINT LAURENT, les coulisses de la Haute Couture
Jusqu’au 8 mars 2020
Horaires : Du mardi au dimanche de 10h à 18h
Lieu : Musée des Tissus – 34 rue de la Charité, 69 002 Lyon
Tarif : 12€ (10€ tarif réduit) – Gratuit pour les moins de 12 ans

 

 

A lire :

https://textileaddict.me/le-musee-des-tissus-de-lyon/

 

0
Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

Pour tout renseignement contactez nous !

En cours d’envoi

©2020 TextileAddict

non quis, risus. Praesent accumsan dolor risus pulvinar in tempus

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account