Pas facile de s’habiller lorsque l’on est en situation de handicap : où acheter des vêtements faciles à enfiler ? Comment dénicher une robe de mariée adaptée à un fauteuil roulant ? De plus, au-delà de la praticité et du confort de ces vêtements, l’autre difficulté est bien souvent de pouvoir acheter des vêtements au look agréable.

 

Fort heureusement, face à ces difficultés rencontrées par de nombreuses personnes souffrant d’un handicap physique, certaines marques commencent à faire rimer mode et handicap. Certes, nous n’en sommes qu’au début, mais les choses bougent. L’adaptive wear (mode adaptée) met en lumière la volonté du secteur de tenter d’inclure tous les handicaps et toutes les différences. Certains grands groupes ou jeunes créateurs mettent donc un point d’honneur à proposer une mode inclusive :

 

Tommy Hilfiger

Et le premier de ces grands groupes est l’enseigne américaine Tommy Hilfiger. Tout en restant fidèle à l’esprit de la marque, le styliste propose pour la troisième saison consécutive des vêtements adaptés à toutes les morphologies. Et c’est dans les détails que se nichent l’adaptabilité : boutons remplacés par des attaches magnétiques, longueur des pantalons ajustable, etc. On peut juste espérer que cette collection soit rapidement disponible sur le store en ligne français de la marque.

 

mode et handicap_Tommy Hilfiger_Textile addict©Tommy Hilfiger

 

Kiabi et les Loups Bleus

Kiabi et la marque Les Loups Bleus créée par Cécile Pourleur, maman d’une jeune fille polyhandicapée, s’associent pour la première fois pour offrir une collection capsule de 17 pièces destinées aux enfants de 3 à 16 ans en situation de handicap. Une aubaine pour ces enfants, à un âge où il est si important d’être habillé comme les copains. Lancée il y a peu, uniquement sur internet, la collection est déjà en rupture de stock sur de nombreuses pièces… la preuve que les deux marques répondent à un réel besoin !

 

mode et handicap_les loup bleus et kiabi_Textile addict©Kiabi et les Loups Bleus

 

Camille Boillet Couture

Bien difficile de se marier et de ne pas pouvoir porter la robe de ses rêves car on souffre d’un handicap. Y remédier, c’est le pari de la jeune styliste rouennaise de 24 ans, Camille Boillet. Couronnée en 2016 par le prix Jeunes Talent LVMH, elle propose, depuis plusieurs saisons maintenant, des collections de robes de mariées adaptées à tous. Son leitmotiv : « montrer qu’il n’y a pas qu’une mode pour une morphologie standard, mais bien des modes pour sublimer toutes les morphologies. » 

 

mode et handicap_Camille Boillet Couture_Textile addict©Camille Boillet Couture

 

Constant & Zoé

La styliste Sarah Da Silva Gomes, à la tête de sa propre marque, Constant & Zoé, crée elle-aussi des pièces adaptées au handicap. Inspirée par Constant, son petit frère polyhandicapé, elle décline ses vêtements de la taille 10 ans à la taille L afin d’offrir aux personnes à la morphologie atypique des habits pratiques à enfiler et à enlever et aussi agréables à porter.

 

mode et handicap_constant et zoe_Textile addict©Constant & Zoé

 

Selfia

Depuis 2002, la marque Selfia (groupe Mulliez-Flory) est aussi dédiée aux personnes à mobilité réduite après s’être d’abord spécialisée dans la gériatrie. La spécialité de Selfia ? De petites astuces qui facilitent le quotidien comme des hauts entièrement zippés du poignet à la taille. Une marque qui est une véritable chaine de la solidarité puisque le stylisme des pièces est assuré bénévolement par le lycée de la Mode de Cholet.

 

mode et handicap_Selfia_Textile addict©Selfia

 

 

L’adaptive wear : une mode passagère ou une tendance de fond ? S’il est encore trop tôt pour le dire, on ne peut évidemment qu’espérer que cela soit une véritable prise de conscience, sincère et durable. Pour autant, si cela ne l’était pas, un seul chiffre devrait faire réfléchir les grandes marques et donner des idées aux jeunes créateurs : la France recense 12 millions de personnes handicapées (INSEE – 2016). Certes à des degrés divers de handicap, mais cela représente le chiffre impressionnant de 24% de la population active. Il y a donc fort à parier que l’industrie de la mode ne passera pas très longtemps à côté de ce marché… c’est ce que l’on appelle faire de la realpolitik !

 

4+
Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

Pour tout renseignement contactez nous !

En cours d’envoi

©2019 TextileAddict

et, lectus nunc ultricies porta. odio Aliquam fringilla vulputate,

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account