L’herbier , le phénomène culturel dans l’air du temps

Vous souvenez-vous de cette feuille ramassée, de cette fleur cueillie à l’orée d’un bois, d’une prairie ? Était-ce pour la délicatesse de leurs formes, de leurs pétales, de leurs couleurs ? Sans réellement savoir pourquoi, elles vous captivaient. Somme toute, pour leur beauté et la poésie qui s’en dégageaient. Ce désir intense de les préserver telles quelles se manifestait. Dès lors, vous les figiez dans un cahier. Séchées, pressées, annotées, vous les collectionniez. Page après page, il se dessinait… L’herbier.

 

Par convention, depuis 1683, nous devons le premier herbier historique au botaniste Joseph Pitton de Tournefort. Servant toujours la science, de nos jours, l’herbier se veut plus créatif, sensible et poétique. Loin d’être un passe-temps vieillot, il se fait une nouvelle jeunesse où toutes générations confondues s’y retrouvent le temps d’immortaliser un instant, une émotion, un lieu. Simple et à la portée de tous, véritable phénomène culturel, l’herbier véhicule des valeurs écologiques et symboliques, mais aussi permet d’avoir une emprise sur le temps et la nature. C’est en ce sens, qu’aujourd’hui, il se revêt sous différents aspects.

 

l'herbier dans l'air du temps mode textileaddict

 

Côté mode, Petit Bateau collabore avec la maison Deyrolle, proposant bodies et sous-vêtements d’enfants aux accents colorés, fruités et floraux.

Pour sa collection Herbarium, Gucci s’offre un espace imagé à prédominance rouge et volontairement suranné. Aussi, tons empourprés et bleus champêtres se mêlent aux tanneries blanches des accessoires, étoffes et maroquineries de la marque.

Quant à Cyrillus et Kookai, leurs robes et blouses s’imprègnent d’imprimés vert, blanc et orangé sur fond noir.

Chez Dries Van Noten, les broderies florales sont à l’honneur, géantes et harmonieusement bien agencées, elles contrastent avec les pièces vestimentaires de couleurs plus sombres.

 

l'herbier dans l'air du temps deco textileaddict

 

Question décoration, afin d’habiller votre lit, La Redoute et Becquet présente des collections aux motifs floraux élégamment imprimés sur du tissu blanc ou cru, agrémentées d’un liseré doré.

De même, pour l’art de la table , La Redoute Intérieurs parsème sa vaisselle de motifs herbiers.

Quant à Monoprix, il s’associe à la Faïencerie de Gien afin de nous proposer une ligne d’assiettes raffinées 100% française Fleurs noires. Entièrement en noir et blanc, la vaisselle est finement décorée d’imprimés floraux et d’une bordure noire.

Digitalartparis, lui, opte pour la traditionnelle carte postale façon coussin avec ses plantes, son timbre postal et ses légendes calligraphiées.

Pour un effet authentique, le papier peint Botanica de Sandberg se présente, à la manière des planches botaniques d’époque, comme un herbier scandinave joliment coloré.

Transformer quelque chose de vieux en quelque chose de neuf, tel est le précepte employé par les sœurs Marion et Pauline de la marque Herborium. Grâce à leur interprétation personnelle de l’herbier, les tableaux prennent une dimension entièrement lyrique.

Suspendez le temps, juste un instant et adoptez l’herbier version 2.0 !

 

 

Retrouvez les nouvelles inspirations mode et déco dans notre rubrique Les dernières tendances !

 

 

Besoin d'un styliste ou designer textile ?

Déposez gratuitement votre projet sur Textile Addict,
recevez des devis qualifiés et sélectionnez le prestataire idéal.

 

 

A lire :

MODE : Tendance fleur de prairie

Tendance végétale, la déco se met au vert !

 

Elsa Laurent

Elsa Laurent

Designer dans l’industrie textile en habillement et en ameublement, je suis co-fondatrice de Textileaddict.me depuis 2017. J'aime partager mes connaissances et bons plans du textile mode et maison. Mon objectif : permettre aux acteurs du secteur de se mettre facilement en relation pour développer leurs projets.

Missions freelance

Inscription gratuite et rapide

Rechercher

Suivez-nous !


Articles récents

Salon partenaire

Texworld evolution paris textileaddict